La bourse ferme dans 1 h 21 min
  • CAC 40

    7 128,00
    -105,94 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 200,97
    -57,01 (-1,34 %)
     
  • Dow Jones

    33 784,66
    -141,35 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0749
    -0,0048 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 886,70
    +10,10 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    21 269,83
    -494,29 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,95
    -0,19 (-0,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,52
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    15 337,11
    -139,32 (-0,90 %)
     
  • FTSE 100

    7 830,13
    -71,67 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    11 960,51
    -46,45 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    4 118,06
    -18,42 (-0,45 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2045
    -0,0011 (-0,09 %)
     

Les sites porno sont impuissants en justice pour empêcher le contrôle de l’âge en France

pornographie
pornographie

Le groupe Air France KLM a prévenu plusieurs clients que leurs données seraient potentiellement compromises suite à une cyberattaque ce 6 janvier 2023. La compagnie aérienne a été visée par une cyberattaque, pour l’instant seuls les membres de Flying Blue – le programme de fidélité – seraient concernés.

Un mail a été envoyé aux potentielles victimes, indiquant : « nos équipes des opérations de sécurité ont détecté un comportement suspect de la part d’une entité non autorisée en relation avec votre compte. Nous avons immédiatement mis en œuvre des mesures correctives pour empêcher toute nouvelle exposition de vos données. »

Les données dérobées seraient les suivantes : nom, prénom, adresse mail, numéro de téléphone, les identifiants du programme, le nombre de points miles et les dernières transactions.

« Changez votre mot de passe »

Le groupe n’a pas publiquement communiqué sur cette cyberattaque. Des internautes ont alerté KLM sur Twitter pour avoir plus d’informations, ce à quoi le groupe a répondu que « l’attaque a été bloquée à temps et aucun mile n’a été facturé. On vous invite néanmoins à changer votre mot de passe. »

À noter la remarque pertinente de Troy Hunt, fondateur de la plateforme de surveillance des fuites haveibeenpwned.com, qui ajoute en commentaire : « Lister un tas de données exposées et inviter les gens à changer leur mot de passe ne ressemble pas à ‘bloqué dans le temps

[Lire la suite]