La bourse est fermée

Comment ce site veut faire exploser les ventes de luxe en ligne

1 / 2

Comment ce site veut faire exploser les ventes de luxe en ligne

JD.com, le numéro deux chinois du e-commerce lance TopLife une plateforme dédiée au luxe. Avec tous les bons arguments pour convaincre les marques internationales de devenir leur passerelle vers l'énorme marché des internautes chinois.

Le numéro deux chinois du e-commerce, JD.com, se lance dans le luxe. Un marché naissant pour des marques longtemps frileuses à l'idée d'aller vendre en ligne, et sur lequel sa plateforme, Toplife, entend bien prendre le leadership. Avec des arguments solides.

Pour commencer, des marques de renom : La Perla, Emporio Armani, Trussardi ou encore Rimowa, dont la maison-mère LVMH et son portefeuille de marques ultra connues (Dior, Louis Vuitton, Loewe, Céline, Fendi, etc) représente un très gros futur client potentiel.

La Chine, deuxième consommateur de luxe au monde

Confiant, Toplife se donne jusqu'en mars 2018 pour avoir la moitié des entreprises françaises du luxe et... de la santé et de l'agroalimentaire. "Cette approche holistique du luxe comme un lifestyle, avec toutes les catégories de produits pourrait bien faire la différence", estime Pierre-Édouard Martial, directeur du département maison et luxe chez NellyRodi.

JD.net, fort de 258 millions d'acheteurs en 2016, promet à ces marques l'accès direct au très appétissant marché chinois. Le deuxième plus grand consommateur de luxe au monde qui a shoppé à lui-seul un tiers des achats mondiaux du secteur en 2016 (Bain). Et surtout, de toucher les villes moyennes -à l'échelle chinoise, donc comptant des millions d'habitants- mais où Chanel, Gucci et leur consoeur n'ont pas pignon sur rue. Des citadins de villes moins importantes que...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi