Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,19 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0879
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +2,40 (+0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 934,64
    -651,72 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,98
    -24,86 (-1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    -0,06 (-0,07 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,38 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,33 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,92 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,11 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2690
    +0,0019 (+0,15 %)
     

Site du Sénat hors service : des hackers russes s’attaquent encore au Parlement français

Une nouvelle campagne symbolique de cyberattaque a été lancée contre la France par des hacktivistes russes. Le site du Sénat est tombé en panne après une attaque par déni de service.

Nouvelle campagne des hacktivistes russes ce 5 mai. Le site du Sénat est tombé en panne après une attaque par déni de service (aussi appelé DDoS), lancée par le groupe de pirates ultranationaliste NoName057(16). Plusieurs autres cyberattaques ont été lancées contre l’Assemblée nationale, le CNES (Centre national d’études spatiales), le Dares (La Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) et le groupe industriel de la défense, Naval Groupe. En vain, puisque tous les sites cités fonctionnement correctement en France.

Le site du Sénat en panne le 5 mail. // Source : Numerama
Le site du Sénat en panne le 5 mail. // Source : Numerama

Sans surprise, les hacktivistes justifient leur opération contre la France en raison de l’aide apportée aux Ukrainiens. Ce collectif avait déjà attaqué l’Assemblée nationale et le Sénat en mars, ainsi que d’autres institutions en février, pendant le dernier discours de Vladimir Poutine. Auprès de Public Sénat, les services de la chambre haute du Parlement confirment avoir été ciblé ce 5 mai par une « cyberattaque d’une certaine ampleur ». Les attaques par déni de service consistent à lancer des vagues de connexion dirigées simultanément vers une cible précise. Si le nombre de requêtes est assez élevé,

[Lire la suite]