Marchés français ouverture 5 h 37 min
  • Dow Jones

    33 912,44
    +151,39 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    13 128,05
    +80,87 (+0,62 %)
     
  • Nikkei 225

    28 860,12
    -11,66 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0153
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    23 823,31
    -375,85 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,55
    -16,21 (-2,74 %)
     
  • S&P 500

    4 297,14
    +16,99 (+0,40 %)
     

Sistemic, un projet pour féminiser les métiers scientifiques

Laurence Laborie

EXCLUSIF - Aude de Thuin, Angélique Gérard et Léna Touchard ont décidé de briser le plafond de verre qui décourage les femmes de s’engager dans les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (Stem). Leur projet se décline en formations, plateforme de recrutement et organisation d’un forum.

"Nous voulons faire en sorte que les femmes participent à la 4ème révolution industrielle!" Figure emblématique du groupe Free/Iliad, Angélique Gérard connaît bien l’univers de la technologie, dans lequel elle baigne depuis plus de vingt ans. Et c’est elle qu’Aude de Thuin, fondatrice du Women’s Forum for the Economy and Society, a appelée quand elle a eu l’idée de lancer une initiative pour qui se construit en grande partie sans elles. "Il n’y a pas assez de femmes dans la tech, elle ont été progressivement exclues d’un secteur où, dans les années 1960-1970, elles avaient leur place", se désole-t-elle.

Les deux femmes, qui appartiennent à deux générations différentes, ont trouvé en Léna Touchard, une X-HEC de 26 ans, le profil idéal pour compléter le trio dont elles rêvaient et lancer leur projet sous le nom de Sistemic, une société à impact doublée d’un fonds de dotation, . Toutes trois partagent la même analyse: il y a urgence à susciter une nouvelle génération de talents féminins en les mobilisant dès le collège, et à les orienter vers les "STEM", acronyme utilisé par les Américains pour désigner les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

En France, formés chaque année, alors que dans le même temps, le pays affiche un déficit annuel d’au moins 20.000 ingénieurs. "Et encore, souligne Angélique Gérard. En moyenne, elles travaillent huit ans dans le métier auquel elles ont été formées, et après elles font autre chose." Cette situation dont l’Hexagone n’a pas l’apanage, s’avère dommageable pour l’économie comme pour les femmes. Dans la plupart des innovations, les modèles masculins sont privilégiés, tandis que les données concernant les femmes restent ignorées, qu’il s’agisse de reconnaissance faciale, de sécurité automobile, de dimensions des claviers de mobiles ou de médicaments. Mais comment déclencher l’étincelle?

Premiers programmes en octobre

Le trio de Sistemic, dont les premiers programmes démarreront le 25 octobre, s’appuie sur troi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles