La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,15 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 122,31
    -197,48 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,79 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,82 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3769
    +0,0002 (+0,01 %)
     

Sinovac: nouveau déboire pour le vaccin anti-Covid chinois

·2 min de lecture

Alors que l'efficacité du vaccin du conglomérat d'État Sinovac était déjà pointée du doigt, une étude de l'université de Hong Kong affirme qu'il produit dix fois moins d'anticorps que celui du duo Pfizer/BioNTech.

Nouveau coup dur pour l'un des vaccins phares du . Une étude de l'université de Hong Kong, menée sur plus d'un millier de personnes et publiée le 15 juillet dans , affirme que le sérum du conglomérat d'État Sinovac - il est appelé Coronavac - a comme conséquence de produire dix fois moins d'anticorps que celui du duo Pfizer/BioNTech. L’article ajoute que la quantité d’anticorps ne suffit pas à évaluer le niveau d’immunité conféré par un vaccin, mais que "les différences de concentrations d’anticorps neutralisants identifiés dans notre étude pourraient se traduire par des différences substantielles dans l’efficacité du vaccin". Les chercheurs estiment aussi que les patients ayant reçu le Coronavac présentent des niveaux d’anticorps similaires aux patients qui ont contracté le et sont guéris.

Cette étude intervient alors que l'efficacité des vaccins chinois a été pointée du doigt ces derniers mois. En affirmant en avril que les vaccins anti-Covid made in China , le directeur du puissant Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, avait jeté un énorme pavé dans la mare. La polémique a pris une telle ampleur que cet éminent virologue a été contraint, vingt-quatre heures plus tard, de se rétracter dans les colonnes du quotidien nationaliste Global Times. "Ces propos s'éloignaient trop du récit de l'Etat sur l'efficacité des vaccins chinois face à ceux des Occidentaux", observait dans Challenges Huang Yan-zhong, responsable des questions de santé internationales au Council on Foreign Relations (CFR).

Un gros producteur mondial

Forte de ses deux conglomérats publics, Sinopharm et Sinovac, la Chine fournit ses vaccins contre le Covid-19 à environ 70 pays. Les deux laboratoires figurent même en bonne place: derrière le vaccin d’AstraZeneca-Oxford, qui est le plus diffusé dans le monde (171 pays, soit 80% des pays), on retrouve ceux de Pfizer-BioNTech (au moins 102 pays, 47%), Sinopharm et Moderna (au moins 48,22%), (au moins 41,19%), Johnson & Johnso[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles