La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 693,74
    -240,72 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Singapour: la base de données des clients de Starbucks a été piratée

La base de données clientèle de Starbucks Singapour a été piratée via internet, a annoncé la chaîne vendredi, les médias locaux faisant état du vol des données de quelque 200.000 personnes.

Starbucks Singapour, une franchise du groupe américain détenue par le groupe basé à Hong Kong Maxim's Caterers, a annoncé par courriel à ses clients avoir "découvert un accès non autorisé" à des coordonnées telles que le nom, le sexe, la date de naissance, le numéro de téléphone et l'adresse postale.

"Les autorités compétentes ont été saisies et Starbucks Singapour collabore avec elles sur cette affaire", a indiqué la chaîne dans un courriel auquel l'AFP a eu accès.

La chaîne a précisé avoir été informée de la violation de sa base de données clients le 13 septembre et souligne qu'aucune information relative aux cartes de crédit n'est concernée par ce piratage, puisque la chaîne ne les stocke pas.

Starbucks Singapour demande à ses clients de changer le mot de passe de leur compte.

L'agence de relations publiques représentant Starbucks Singapour a dit à l'AFP "ne pas être en mesure de divulguer le nombre de clients concernés".

Selon le quotidien The Straits Times, les données de 200.000 clients ont été volées et proposées à la vente sur un forum en ligne le 10 septembre. Une copie de la base de données aurait déjà été vendue pour 3.500 dollars singapouriens (près de 2.500 euros), rapporte le journal.

La Commission de protection des données personnelles de la cité-État a indiqué avoir été saisie.

cla-mba-LyS/pb