Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 968,29
    +133,43 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    17 839,63
    -22,61 (-0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0712
    -0,0036 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 443,59
    -134,21 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 345,14
    -37,52 (-2,71 %)
     
  • S&P 500

    5 489,37
    +2,34 (+0,04 %)
     

Simulateur d’assurance chômage : découvrez vos droits après la réforme

Xose Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Finies les spéculations, voici le menu ! Et, il risque d’être très… indigeste. Le Premier ministre, Gabriel Attal, a annoncé dans La Tribune Dimanche les grandes lignes de sa réforme de l’assurance chômage. Les principales règles d’indemnisation sont revues et durcies. Ces dernières seront formalisées par décret, publié au Journal officiel le 1er juillet 2024, pour une entrée en vigueur le 1er décembre. Pour ceux qui tombent au chômage dans l’intervalle, ce sont les règles actuelles qui continueront de s’appliquer.

A la clé, 3,6 milliards d’euros d’économies par an sont attendus dans les caisses de l’Etat. «Ce n’est pas une réforme d’économie, mais de prospérité et d’activité», se défend toutefois le locataire de Matignon, réfutant les accusations de réforme budgétaire. «Il est certain que ces mesures engendreront des économies. Est-ce que cela permettra aussi un retour à l’emploi ? Là, il est plus compliqué d’en être sûr», soulève l’économiste spécialiste du marché du travail Eric Heyer, dans un entretien accordé à Capital. En tout cas, que vous soyez jeune ou senior, femme ou homme, cadre ou peu qualifié, vous ne devriez pas être épargné. Voici pourquoi.

Actuellement pour avoir droit au chômage, il faut justifier de 6 mois de travail sur les 24 derniers mois, si vous avez moins de 53 ans ou sur les 36 derniers mois si vous êtes plus âgé. Avec la réforme, il faudra travailler plus longtemps sur une période plus courte : 8 mois au minimum sur les 20 derniers mois si vous avez (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réforme de l’assurance chômage : allez-vous profiter du «bonus emploi senior» ?
Assurance chômage : pourquoi les 53-57 ans sont les grands perdants de la réforme
La réforme de l’assurance chômage la plus dure de l’ère Macron
La semaine de 4 jours, ce n’est pas «travailler moins»
Licenciement des fonctionnaires : voici à quoi pourrait ressembler la mesure