Marchés français ouverture 3 h 27 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 702,20
    -162,12 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 411,36
    +334,72 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,88
    +77,71 (+8,24 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Siemens Energy veut supprimer 7.800 emplois

·1 min de lecture

L'ancienne division énergie du conglomérat allemand Siemens annonce ce mardi vouloir supprimer environ 7.800 emplois dans le monde d'ici 2025, dont 3.000 en Allemagne.

ancienne division énergie du conglomérat allemand Siemens, annonce ce mardi vouloir supprimer environ 7.800 emplois dans le monde d'ici 2025, dont 3.000 en Allemagne. Objectif: redevenir profitable à long terme. La "réduction des surcapacités" et les "ajustements de portefeuille" conduisent à "une réduction d'environ 7.800 emplois dans les segment gaz et électricité dans le monde", a déclaré le groupe munichois dans un communiqué, annonçant aussi avoir dégagé un bénéfice net au premier trimestre de son exercice décalé.

Le 25 janvier, avait préannoncé des prises de commandes au 1er trimestre de 7,43 milliards d'euros, des revenus de 6,54 milliards d'euros en hausse de 3% en un an et un résultat EBITA ajusté avant charges spéciales de 366 millions, soit 5,6% de marge. Spécialisée dans la fabrication de centrales électriques notamment thermiques, la société offre une large gamme de produits dans le domaine de la production d'énergie, du transport d'énergie, des applications industrielles mais aussi des énergies renouvelables, notamment des turbines à gaz et à vapeur, des générateurs et des moteurs à gaz, ainsi que des instruments et des contrôles et des systèmes électriques.

Le groupe était sur le devant de la scène mi-janvier. Le conglomérat américaina en effet déposé plainte contre Siemens Energy, l'accusant d'avoir utilisé des informations confidentielles pour gagner des appels d'offres concernant des contrats de turbines à gaz. Selon le document déposé par GE Siemens Energy, la obtenu ces informations au cours d'un appel d'offres lancé par l'entreprise Dominion Energy en 2019.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi