La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +0,10 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    43 319,01
    -621,34 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,04 (-0,06 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,12 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,17 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,21 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Siemens développe un train pour relier Moscou à Saint Pétersbourg à 360km/h

·1 min de lecture

Le groupe allemand Siemens voudrait relier Moscou à Saint Pétersbourg en train à 360km/h pour 2028.

Siemens développe avec les chemins de fer russes de nouveaux trains permettant de relier Moscou à Saint-Pétersbourg à 360km/h en moyenne, dès 2028, a indiqué un responsable du groupe . "Avec nos partenaires russes, nous développons un nouveau produit. C'est un train à haute vitesse qui circulera entre Moscou et Saint-Pétersbourg à partir de 2028 à une vitesse moyenne de 360km/h", a déclaré, cité par l'agence officielle TASS, Alexander Liberov, patron de Siemens Russie. Il a précisé que les trains seraient produits par l'usine d'Ural Locomotives - une coentreprise entre et le groupe russe Sinara - près d'Iékatéringbourg, dans l'Oural.

Selon des informations diffusées précédemment par RZD, les chemins de fers russes, ces nouveaux trains permettront de parcourir les quelque 700km qui séparent les deux principales villes russes en allant jusqu'à 400km/h, pour un trajet de 2H30. Le train le plus rapide entre Moscou et Saint-Pétersbourg met actuellement un peu moins de 4H, et est une des lignes les plus utilisées du pays. Les points d'arrivée à Moscou et Saint-Pétersbourg de la nouvelle ligne ultra-rapide devraient être prêts dès 2024.

La s'est dotée ces dernières années de trains modernes et réputés très fiables, tels que le "Sapsan" entre Moscou et Saint-Pétersbourg ou trois "Aeroexpress" reliant le centre ville de Moscou aux trois aéroports de la ville. Mais si l'essentiel des investissements est concentré dans la partie européenne de Russie, l'immense pays dispose d'un réseau de chemins de fers sans équivalent, que RZD s'efforce de moderniser.

(AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles