Marchés français ouverture 3 h 19 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 601,03
    +53,98 (+0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0440
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    20 415,55
    +465,34 (+2,33 %)
     
  • BTC-EUR

    29 106,30
    -139,88 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    681,28
    +438,60 (+180,73 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Sidetrade dévoile les tendances mondiales de paiements inter-entreprises grâce à son Data Lake provenant de 20,7 millions d’entreprises dans le monde

Sidetrade
Sidetrade
  • Lancement du premier comparatif sur les paiements prédictifs avec les données agrégées et anonymisées de plus de 593 millions de transactions inter-entreprises d’une valeur de 4 600 Mrd$, provenant de 20,7 millions d’entreprises dans le monde

  • Le Sidetrade Data Lake révèle deux principales tendances de paiement ces trois dernières années :

    • Dans le classement mondial : les sociétés américaines figurent au 10e rang des retards de paiement les plus longs

    • Dans le classement européen : le Royaume-Uni et l’Irlande figurent dans le top 5 des pays affichant les plus mauvaises performances en matière de retard de paiement, et la Suède est le pays qui paie le plus rapidement

  • Les économistes du Cebr affirment que les hausses des prix et des taux d’intérêt « rendent les retards de paiement plus probables »

Sidetrade, plateforme d’Intelligence Artificielle dédiée à la sécurisation et la génération du cashflow des entreprises, dévoile aujourd’hui les tendances mondiales de paiement inter-entreprises issues du Sidetrade Data Lake, une première historique dans le secteur. Ces tendances sont basées sur les comportements de paiement de 20,7 millions d’entreprises commerciales dans le monde et permettent aux entreprises, gouvernements et analystes de prendre des décisions fondées sur des données en période d’incertitude.

Unique sur le marché de l’Order-to-Cash, le Sidetrade Data Lake est un référentiel de données mondiales sur les transactions inter-entreprises. Il comprend plus de 593 millions expériences de paiement, d’une valeur totale de 4 600 Mrd$, traitées au cours des trois dernières années par 20,7 millions d’acheteurs BtoB dans le monde. Le lancement annoncé aujourd’hui offre aux utilisateurs l’accès à une cartographie gratuite et interactive des informations agrégées et anonymisées du Sidetrade Data Lake.

Une ressource inédite pour les entreprises, les gouvernements et les analystes
La publication des tendances mondiales de paiement issues du Sidetrade Data Lake est une première dans le secteur. Elles permettront d’optimiser la gestion de la trésorerie et du crédit inter-entreprises, nécessité de plus en plus forte dans le climat d’incertitude actuel et face à une pression inflationniste accrue au niveau mondial.

Mises à jour chaque trimestre, les tendances mondiales de paiement fournissent aux utilisateurs des informations inédites sur la façon dont les acheteurs paient leurs fournisseurs en fonction du pays et du secteur, leur permettant ainsi de mieux suivre les tendances de paiement des entreprises à travers le monde, de prédire les comportements futurs et de réduire les délais de paiement. Le Data Lake constitue ainsi une ressource précieuse pour aider la prise de décision et les conditions de paiement, réduisant ainsi le délai moyen de paiement.

Olivier Novasque, président-directeur général de Sidetrade, a déclaré : « La sécurisation et l’accélération des cashflow n’ont jamais été aussi critiques face au risque accru de créances irrécouvrables et à l’inflation grandissante qui menacent toutes les régions du monde. Les entreprises le relèveront plus facilement si elles exploitent suffisamment de données sur les comportements de leurs clients pour mieux les anticiper. La science des données et l’intelligence artificielle sont essentielles pour lutter contre les retards de paiement. Le comportement de paiement de chaque acheteur étant différent, une stratégie de recouvrement dédiée et automatisée est nécessaire pour être efficace.
Nous sommes ravis d’offrir aujourd’hui un premier aperçu du Sidetrade Data Lake et d’apporter aux entreprises la puissance d’une véritable Intelligence Artificielle au moment où elles en ont le plus besoin. »

Innovation et transformation numérique pour accompagner les entreprises
Le Sidetrade Data Lake exploite la puissance de l’Intelligence Artificielle nouvelle génération de Sidetrade (alias Aimie) pour prédire la probabilité qu’un client paie en retard. Aimie recommande ensuite une stratégie de recouvrement spécifique, basée sur les tendances de paiement des acheteurs et d’autres analyses issues de ses données.

Le Sidetrade Data Lake est le fruit du travail des meilleurs ingénieurs et data scientistes de Sidetrade depuis 2015, de collecte, de nettoyage, de mise en correspondance et d’enrichissement de ces gigantesques volumes de données. Les transactions entre les clients de Sidetrade et leurs acheteurs au sein du Sidetrade Data Lake sont agrégées, anonymisées et disposées par strate grâce à des algorithmes en vue de déterminer une métrique de paiement prédictive pour chaque entreprise acheteuse analysée. C’est le cœur de la technologie d’Intelligence Artificielle de Sidetrade. Le Sidetrade Data Lake améliore l’aide à la décision en fournissant des recommandations basées sur des données quant aux actions les plus efficaces en matière de recouvrement, de résolution des litiges et de contrôle des risques.

Rob Harvey, Directeur Produit de Sidetrade, a commenté : « En BtoB, le directeur financier cherche systématiquement à obtenir les moyennes du secteur sur les comportements de paiement de ses clients. L’efficacité de son travail dépend en partie des données. Mais dans quelle mesure les équipes financières connaissent-elles réellement leurs clients ? Savent-elles qui est susceptible de les payer en retard ? Quels secteurs enregistrent les plus longs délais de paiement ?... Désormais, les directeurs financiers peuvent enfin comprendre les comportements de leurs clients, mieux se comparer à leurs concurrents et prendre des décisions plus judicieuses.
Grâce au Sidetrade Data Lake, nous déverrouillons les données de l’entreprise et simplifions l’accès aux comportements de paiement. Chez Sidetrade, nous nous engageons à faire gagner du temps aux entreprises, à explorer des processus intelligents et efficaces sur l’Order-to-Cash, à étayer la prise de décision et à partager les informations en temps réel. »

Les meilleurs et pires comportements de paiement dans le monde dévoilés
En s’appuyant sur les données issues de son Data Lake, Sidetrade dévoile les meilleurs et les pires marchés en matière de délais de paiement sur les trois dernières années.

Panorama mondial des retards de paiement

  • 21 jours : c’est le nombre de retard pour les entreprises du monde entier pour payer les factures de leurs fournisseurs, ce qui porte le délai entre l’émission d’une facture et son paiement à un total de 53 jours en moyenne.

  • 7 jours : c’est le nombre de retard de paiement en Suède, le meilleur délai obtenu. Dans l’ensemble, ce sont les entreprises scandinaves qui ont tendance à payer le plus rapidement.

  • 27 jours de retard : les entreprises américaines occupent la 10ème place du classement

    • Seulement 22 jours de retard (les plus cours !) pour l’industrie manufacturière aux États-Unis

    • 30 et 31 jours respectivement (les plus longs) pour les services financiers et l’assurance, ainsi que les loisirs et l’hôtellerie aux Etats-Unis.

Panorama européen des retards de paiement

  • 16 jours : c’est le retard moyen des entreprises européennes ; ce qui porte le délai entre l’émission d’une facture et son paiement à un total de 45 jours en moyenne

  • 19 jours de retard : La France fait partie des pays européens les moins performants en matière de retards de paiement.

    • 17 jours de retards (les plus courts) pour les secteurs commerce de détail et les biens de grande consommation ainsi que l’industrie manufacturière

    • 24 jours de retards (les plus longs) pour les secteurs des loisirs et de l’hôtellerie ainsi que les services publics

Le Royaume-Uni et l’Irlande dépassent la moyenne européenne des délais et retards de paiement

  • 26 jours de retard : c’est l’Irlande le moins bon élève alors que ce pays affiche des délais de paiement plus élevés (31 jours Vs 29 jours pour la moyenne européenne).

  • 21 jours de retard : moyenne de retards de paiement pour les entreprises du Royaume-Uni alors que ce pays affiche des délais de paiement plus élevés (34 jours Vs 29 jours pour la moyenne européenne)

    • 19 et 20 jours respectivement (les plus courts) pour les secteurs des services aux collectivités et à l’énergie ainsi que le commerce de détail et les biens de grande consommation au Royaume-Uni

    • 24 et 25 jours respectivement (les plus longs) pour les secteurs des services publics, des services d’intérim, du transport et de la logistique ainsi que des services financiers et de l’assurance au Royaume-Uni

Revenir aux ratios de factures impayées d’avant la pandémie

  • Les États-Unis, la France et l’Italie ne sont toujours pas complètement revenus à leurs taux de factures impayées d’avant la pandémie, selon le Sidetrade Unpaid Invoice Tracker.

  • La France ne s’est toujours pas remise de la pandémie et détient le titre du plus mauvais payeur parmi les sept pays suivis par le Tracker, puisqu’elle affiche 25 % d’impayés au 16 avril 2022 (Vs 22,7% avant la pandémie).

  • La Belgique, l’Espagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas affichent désormais de meilleurs ratios d’impayés qu’avant le début de la pandémie. D’après les données du Sidetrade Unpaid Invoice Tracker, presque tous les secteurs britanniques semblent s’être remis de la pandémie en termes de retards de paiement, la plupart affichant des taux de factures impayées proches de ceux enregistrés avant la pandémie. Il existe néanmoins des exceptions, les services publics, les autres services et l’industrie alimentaire sont passés de 14 % de factures en retard avant la pandémie, à 21 %, soit plus de 10 jours après leur date d’échéance, au 16 avril 2022.

Josie Dent, économiste en chef au Center for Economics and Business Research (Cebr) : « Après les difficultés traversées par les entreprises pendant la pandémie et les confinements, qui ont provoqué une hausse significative des retards de paiement, l’économie mondiale subit désormais une nouvelle pression. Partout dans le monde, l’inflation s’accélère, alimentée par la hausse des prix de l’énergie et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement Alors que ces deux facteurs pesaient déjà dans la balance au début de l’année, le conflit en Ukraine et les sanctions contre la Russie, ainsi que les récentes mesures de confinement appliquées dans les principales villes chinoises, ont encore aggravé l’environnement inflationniste et les perspectives de hausse des prix. Les hausses soutenues des prix du carburant, de l’énergie et des matières premières ajoutent à la pression financière des entreprises à un moment où bon nombre d’entre elles se remettent à peine de la pandémie, ce qui augmente encore la probabilité de retards de paiement.
Par conséquent, à mesure que les factures des entreprises arrivent à échéance, souvent à des montants plus élevés qu’auparavant, beaucoup devront prioriser ce qu’elles peuvent se permettre de payer immédiatement et ce qui devra attendre.
Aux États-Unis, l’inflation des prix à la consommation a atteint 8,5 % en mars, contre seulement 2,6 % un an plus tôt. Entre-temps, la part moyenne des factures impayées, en valeur, est passée de 14,5 % au 31 mars 2021 à 17,5 % le même jour en 2022. Les entreprises seront également affectées par les hausses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale attendues cette année. En mars dernier, la Fed s’est prononcée en faveur d’une augmentation des taux d’intérêt pour la première fois depuis 2018, tablant sur six autres hausses de taux rien qu’en 2022, ce qui aura pour effet d’augmenter les coûts pour les personnes endettées.

Les entreprises d’autres pays sont également confrontées à une hausse des prix et des taux d’intérêt. La part des retards de paiement en valeur s’élève à 24,7 % en France dans les dernières données (16 avril), contre 21,0 % au début de l’année, tandis que l’inflation s’est accélérée à 5,1 % en mars. »


Sidetrade Data Lake
Analyse issue de la Data Science
20,7 millions de sociétés acheteuses
593 millions de factures gérées sur les trois dernières années
Montant total des transactions : 4 600 Mrd$
Méthodologie
Analyse quotidienne des données hébergées dans le cloud de Sidetrade via des algorithmes d’apprentissage automatique
Période de référence
Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2021
Fonctionnement

Le Sidetrade Data Lake exploite les données collectées à partir du logiciel SaaS multi-tenant. Les données du Sidetrade Data Lake sont traitées au moyen d’un processus complexe et en couches d’appariement, d’exploration, d’enrichissement et d’apprentissage automatique en plusieurs étapes.
La haute performance du machine learning repose sur l’énorme volume de données fournisseurs au sein du Data Lake basé sur le cloud de Sidetrade.
La technologie d’IA de Sidetrade (Aimie) combine machine learning et algorithmes pour proposer une série de recommandations visant à réduire le DSO. Parce que le système et les modèles sont déployés dans des scénarios de vie réelle, Sidetrade est la seule entreprise à pouvoir prouver et suivre avec précision la valeur et les performances du Data Lake.

Cette annonce intervient peu après la distinction de Sidetrade parmi les leaders du Magic Quadrant™ de Gartner® en matière d’applications Invoice-to-Cash intégrées.

Relations investisseurs & Relations médias
Christelle Dhrif +33 6 10 46 72 00 cdhrif@sidetrade.com

A propos de Sidetrade (www.sidetrade.com)
Sidetrade (Euronext Growth : offre une plateforme SaaS spécialisée dans la génération et la sécurisation du cashflow. « Aimie », son Intelligence Artificielle, analyse quotidiennement plus de 4 600 Mrd$ de transactions inter-entreprises présentes dans le cloud de Sidetrade afin de prédire les comportements de paiement de près de 21 millions de sociétés dans le monde et le risque d’attrition client. Aimie recommande les meilleures stratégies de relance, automatise des actions sur le cycle Order-to-Cash, et dématérialise les transactions avec les clients, ce qui améliore la productivité, la performance, et in fine le BFR.
Présent à Paris, Londres, Birmingham, Dublin, Houston et Calgary, Sidetrade sert des entreprises dans plus de 85 pays, parmi lesquelles Tech Data, KPMG, Nespresso, Hearst, Expedia, Manpower, Securitas, Randstad, Engie, Veolia, Vinci, Saint Gobain, Air Liquide, Inmarsat ou encore Bidfood.
Pour plus d’information, visitez www.sidetrade.com et suivez-nous sur Twitter @Sidetrade.

En cas de discordance entre la version française et la version anglaise de ce communiqué, seule la version anglaise est à prendre en compte.



Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles