La bourse ferme dans 11 min
  • CAC 40

    7 140,66
    -60,98 (-0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 264,76
    -37,38 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    35 424,88
    -486,93 (-1,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1337
    -0,0074 (-0,65 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    +0,40 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    36 690,70
    -881,55 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    991,42
    -17,97 (-1,78 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,04
    +1,22 (+1,46 %)
     
  • DAX

    15 807,39
    -126,33 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 570,98
    -40,25 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    14 620,23
    -273,52 (-1,84 %)
     
  • S&P 500

    4 593,90
    -68,95 (-1,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 257,25
    -76,27 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    24 112,78
    -105,25 (-0,43 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0064 (-0,47 %)
     

Sichel (Banque des Territoires): "La réindustrialisation est bel et bien lancée"

·2 min de lecture

SOMMET DE L'ÉCONOMIE - En prélude au 8e Sommet de l'Economie qui se déroulera le 2 décembre, Olivier Sichel, directeur général de la Banque des Territoires, détaille comment cette filiale de la Caisse des dépôts fait avancer une centaine de projets.

Comment la Banque des Territoires œuvre-t-elle à la réindustrialisation du pays ?

Dans la continuité du programme Territoires d’industrie lancé par le gouvernement, la Banque des Territoires facilite toutes les questions d’aménagement et de propriété du foncier, avec une dotation en fonds propres de 400 millions d’euros. Nous sommes à une époque où l’industriel n’a pas d’intérêt particulier à posséder l’usine ou le terrain où il s’installe, et nous sommes là – comme propriétaire - pour simplifier un sujet souvent compliqué, notamment au travers du maquis des normes.

Quels types de projets avez-vous aidés ?

En tout, il y en a une centaine en cours depuis novembre 2018, dont la moitié sont déjà sortis de terre. Je pense à l’une de nos dernière réalisations, qui vient d’être inaugurée : les murs de la future usine Faurecia, qui a choisi Montbéliard plutôt qu’un site en Pologne, pour produire les réservoirs à hydrogène des véhicules du futur. Nous avons ainsi beaucoup de projets qui feront l’industrie de demain : Lactips, qui va fabriquer à Saint-Etienne du plastique à partir de la caséine du lait de vache ; ou Aledia, une start-up née dans l’univers du CEA, qui va produire à Echirolles des LED beaucoup moins énergivores.

Qu’est-ce que cela représente en termes d’emplois ?

Le projet de Faurecia permet par exemple de conserver 250 emplois dans un nouveau site sur une technologie du futur. Mais la nouvelle industrie est davantage riche en innovation et en valeur ajoutée qu’en main d’œuvre : ce n’est pas un élément de différenciation, et il y a donc un fort recours à l’automatisation. Cela n’en fait pas moins un poumon pour les territoires, qui avaient souffert de la vision « fabless » [sans usine], un moment prédominante.

Y-a-t-il vraiment une inversion de tendance ?

Les études, notamment celle de Trendeo, montrent la réalité de cette réindustrialisation. Ce n’est pas encore gagné, mais les présidences de régions sont très impliquées dans cette relance industrielle. Et, a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles