Marchés français ouverture 5 h 47 min
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 984,19
    +324,44 (+1,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,0557
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 808,90
    +163,30 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    684,21
    +441,53 (+181,94 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Shanghai : Le témoignage édifiant d'un français confiné

INTERVIEW - La capitale économique de la chine connaît un confinement sans précédent. Dans les quartiers populaires la population montre des signes de nervosité et dénonce ses conditions d'enfermement sur les réseaux sociaux. Challenges a recueilli le témoignage d'un homme d'affaires français, gérant d'un hôtel de luxe. Il nous livre son quotidien entre privations et système D.

Alors que Pékin pourrait à son tour être confinée d’ici quelques jours, Shanghai subit un confinement strict mis en place par les autorités de la ville. Voilà plus d’un mois que la ville de 25 millions d’habitants est paralysée par la stratégie “zéro covid” de Xi Jinping, avec 15.500 nouveaux cas positifs recensés dans les dernières 24 heures selon le ministère de la santé rapporté par l’AFP. Un chiffre encourageant car mi-avril, on comptait 27 000 cas journaliers au sein de la ville. Une politique de lutte face au Covid loin de faire l’unanimité au sein de la capitale économique chinoise, comme l’atteste les nombreuses Thomas Vaucouleur vit dans un quartier résidentiel.

Challenges - Cela fait un mois que vous êtes confinés, comment vous sentez-vous ?

Thomas Vaucouleur - Je vais bien, mon appartement est très confortable en plus d’être bien situé. Contrairement à ce que l’on peut penser, les journées passent très vite. Avec ma femme nous avons juste du mal à comprendre le blocage complet du lieu de résidence.

Comment êtes-vous surveillé par les autorités locales ?

La ville est divisée en quartiers, eux-mêmes divisés en îlots, le mien est composé de 12 immeubles de 30 étages, soit plus de 1000 personnes environ. Chaque îlot a son groupe WeChat (le Whatsapp chinois), qui permet de discuter entre nous ainsi qu’au comité de quartier qui assure toute l’organisation de l’îlot comme la livraison de nourriture. Le comité fait est toujours disponible pour nous aider. Des gardiens sont situés à l’extérieur de chaque immeuble pour contrôler le moindre de nos déplacements grâce à un QR code présent sur WeChat. Si le QR code est vert, ce qui correspond à un test PCR négatif de moins de 48h, cela veut dire que l’on peut aller se promener dans la cour en bas voire dans la rue si personne dans notre îlot n’a eu le Covid depuis deux semaines. S’il est orange, cela signifie que l’on ne peut pas sortir dehors. S’il est rouge, cela veut dire que l’on est atteint du Covid ou cas co[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles