Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 119,31
    +604,27 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,28
    -12,04 (-0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

SFR : fuite massive d'abonnés en trois mois, l’hémorragie se poursuit

SFR : fuite massive d'abonnés en trois mois, l’hémorragie se poursuit

La descente aux enfers se poursuit pour SFR. Si la filiale du groupe Altice reste le deuxième opérateur de l’Hexagone avec un peu moins de 20 millions d’abonnés mobiles, l’écart se creuse avec Orange (24 millions) et se resserre surtout avec Bouygues et Free, selon Les Échos. La faute à un premier trimestre catastrophique pour l’opérateur de Patrick Drahi qui a perdu près de 500 000 abonnés (487 000 pour être précis). C’est autant que ses pertes d’abonnés sur l’ensemble de l’année 2023. Comment expliquer un tel échec ? Essentiellement à cause de la concurrence des prix bas proposés par ses rivaux.

En effet, face à SFR, les low cost Bouygues (B&You) et d’Orange (Sosh) proposent par exemple un forfait à 9,99 euros par mois (pour 80 ou 90 Go). Et cela, même si Red propose aussi des tarifs agressifs. «Dans ce contexte compliqué, nous sommes restés disciplinés en matière de promotion tarifaire», s’est justifié le directeur financier, Malo Corbin auprès des Échos. En plus du mobile, SFR perd des clients sur le fixe : 600 000 en moins depuis la fin d’année. Seule la fibre tire son épingle du jeu avec un gain d’abonnés et des prix en hausse qui redonnent quelque peu le sourire à SFR.

De façon globale, le chiffre d’affaires (qui ne comprend pas le pôle médias BFM-RMC) est en baisse de 3,8% à 2,5 milliards d’euros, a appris Les Échos. De mauvais résultats qui interviennent alors qu’Altice doit batailler autour de sa dette. En mars, Patrick Drahi avait demandé aux porteurs d'obligations d'Altice (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bureau Vallée, des fournitures de bureau pour optimiser la productivité tout en faisant des économies
CAC 40 : la Bourse de Paris en baisse, la Fed souffle le froid sur les taux
Decathlon : ce qui a poussé l'enseigne de sport à se convertir au Made in France
Trigano : en Bourse, le trou d’air sur le roi des camping-cars offre-t-il une opportunité ?
Crillon, Ritz, Bristol : comment le mercato des grands chefs s'organise en coulisses