La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 801,25
    -1 296,35 (-2,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

SFR (Altice) risque de sabrer 2000 emplois, la CFDT dénonce "une utilisation cynique et opportuniste" de la crise

·1 min de lecture

SFR s'apprête à sabrer dans l'emploi. On peut s'attendre à jusqu'à 2.000 "suppressions de postes" courant 2021, selon le plan stratégique de SFR, ont dénoncé les syndicats. Aux 1.281 postes occupés supprimés sur la base du volontariat dans le pôle télécom de l'opérateur privé de télécommunications français s'ajoutent 287 postes à pourvoir, vacants, qui seront également supprimés (1.568 au total), ont précisé à l'AFP l'Unsa (premier syndicat) et la CFDT (2e). A cela s'ajoutent "404 postes supprimés dont 381 départs volontaires et 23 postes à pourvoir supprimés" dans les boutiques de l'opérateur télécom, soit près de 2.000 postes supprimés, dénoncent-ils.

Interrogée par l'AFP, la direction maintient le chiffre de "400 salariés impactés dans la distribution ainsi que 1.300 dans les autres fonctions du pôle télécom", soit au total 1.700 "postes occupés" supprimés sur la base du volontariat. "120 créations de postes" sont également prévues, souligne-t-elle. Des négociations d'entreprise, dont la date n'est pas encore arrêtée, devraient débuter prochainement. A l'instar de l'Unsa, la CFDT dénonce "une utilisation cynique et opportuniste" de la crise sanitaire par la direction, accusée de "prétendre que cela affecte ses résultats pour mettre en oeuvre cette restructuration".

A lire aussi : Mobile ou box : SFR concentre près de la moitié des plaintes des utilisateurs

Le comité social et économique (CSE) central a par ailleurs assigné en référé la direction devant le tribunal de Paris (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fnac Darty devrait générer beaucoup de cash : le conseil Bourse du jour
Une compagnie aérienne japonaise propose un repas à 450 euros… sur un parking !
Le vaccin Covid-19 de Pfizer efficace contre le variant d’Afrique du Sud
Auto, 5G… face à la pénurie de puces, le géant taiwanais TSCM va investir un montant inimaginable
Retards de livraisons de vaccins : l’objectif de vaccination de la Suède repoussé de 2 mois !