La bourse ferme dans 3 h 23 min
  • CAC 40

    5 697,94
    -67,07 (-1,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 294,29
    -41,01 (-1,23 %)
     
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • EUR/USD

    0,9720
    -0,0019 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 658,90
    -11,10 (-0,66 %)
     
  • BTC-EUR

    20 025,84
    +346,35 (+1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,59
    +15,80 (+3,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,25
    +0,10 (+0,12 %)
     
  • DAX

    12 031,09
    -152,19 (-1,25 %)
     
  • FTSE 100

    6 938,76
    -66,63 (-0,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,0854
    -0,0031 (-0,29 %)
     

Les sextech et femtech françaises peinent encore à lever des fonds en 2022

DR

Les start-up sextech et femtech ont du mal à lever des fond, au détriment de la santé sexuelle et reproductive des femmes. L'association Sextech for good veut faire connaître les problèmes et susciter le désir des investisseurs.

Surprise au pays du french kiss: la sexualité féminine reste un tabou pour les investisseurs et les banquiers. Cette gêne est un obstacle de plus pour les start-up des femtech et des sextech qui peinent à dégoter les financements nécessaires à leur développement. Ce 28 juin, et espère réveiller le désir des investisseurs et investisseuses de la scène française. Elle est présidée par l’entrepreneuse Christel Bony qui avait fondé B.Sensory, une sextech reposant sur deux piliers, l’édition de livres audios érotiques associée à un sextoy connecté.

Pourquoi ce blocage? Les "femtech" désignent les entreprises qui se concentrent sur l’amélioration de la santé sexuelle des femmes, que ce soit en se concentrant sur l’accroissement du plaisir ou sur les moments plus douloureux comme les règles, l’endométriose ou la ménopause. Elles sont souvent perçues comme une extension des sextech.

Le blocage des banques

Dans un pays où ces questions se règlent en partie dans des sexshops glauques, en partie dans des pharmacies perçues comme impersonnelles ou des supermarchés, s'adresser à cette cible répond à un besoin. C’est pour cela que Jennifer Mouillot et trois de ses amies ont créé Gapianne, le e-shop du bien-être féminin en mars 2021. "Nous souhaitions proposer un endroit où chaque femme puisse être conseillée de façon agréable avec seulement des produits et ingrédients bons pour sa santé, notamment pour l’hygiène intime, et Made in France." Mi-juin, elle a ouvert une boutique physique à Annecy avec un espace intime où l’on peut converser discrètement sur sa sexualité, un succès auprès d’un public frontalier, CSP+ et de tous âges. Mais les financiers ont bien du mal à comprendre. D’abord la banque qui après trois entretiens a décidé de ne pas accorder un prêt de 50.000 euros… gênée qu’il y ait des sextoys parmi les produits vendus? Ensuite, deux solutions de paiement en ligne qui ont déjà bloqué les comptes sans sommation. Et sans préciser si le problème vient des jouets pour adul[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi