Marchés français ouverture 5 h 23 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 906,07
    -593,98 (-1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    23 867,16
    -231,98 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    36 164,63
    -4 330,90 (-10,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 055,27
    -79,11 (-6,97 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Pour seulement 50 euros, vous pouvez acheter un bout de Paris

·1 min de lecture

Une Parisienne de 36 ans propose d’acheter des morceaux stylisés de zinc issus des toits de la capitale française.

Et si vous conserviez un petit bout de Paris chez vous ? Alors que les toits en zinc de la capitale français pourraient bientôt être classés au patrimoine de l’Unesco, une jeune entrepreneuse propose d’en garder un morceau dans son salon, détaille le site Actu Paris. Constance Fichet-Schulz a lancé, en 2020, sont entreprise, Toit de Paris, qui propose à la vente des morceaux stylisés de zinc issus de ces toits typiques de la capitale.

"Je cherchais un projet qui pourrait représenter l’emblème de la ville", détaille-t-elle au site avant d’expliquer : "Je cherchais un support pour sérigraphier une carte de Paris, depuis le cinquième étage de mon appartement j’ai une vue sur les toits de Paris et ça s’est imposé comme une évidence". La jeune femme de 36 ans réalise alors son premier prototype en 2020 et lance une levée de fonds.

De 49 à 159 euros

Grâce à l’argent récolté, la cheffe d’entreprise a pu lancer une première série de 200 modèles, détaille 20Minutes, représentant la carte de Paris ou un arrondissement précis de la capitale. Trois prototypes différents sont proposés à la vente pour des prix allant de 49 à 159 euros. Ils sont disponibles sur le site de l’entreprise. Pour proposer ces petits bouts d’histoire, la société travaille avec des couvreurs et récupère les morceaux de zinc sur les chantiers.

>> A lire aussi - Paris 2024 : alerte au "rouleau compresseur", la grogne monte chez les contestataires

Constance Fichet-Schulz explique ainsi que sa démarche s’inscrit dans un processus de recyclage, (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Vos titres restaurants sont-ils remboursables si vous avez quitté votre entreprise ?
Amazon Prime Video : Découvrez le bon plan pour voir les matchs de Ligue 1 gratuitement
Pâtes, café… Le PDG de Système U met en garde contre une hausse des prix
7 locations en bord de mer à moins de 350 euros la semaine
Carrefour rappelle des jus de pomme potentiellement dangereux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles