La bourse ferme dans 6 h 53 min
  • CAC 40

    6 142,63
    +69,28 (+1,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 589,11
    +55,94 (+1,58 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    +0,0021 (+0,20 %)
     
  • Gold future

    1 840,00
    +9,70 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    20 183,10
    -229,94 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    465,71
    +11,81 (+2,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,55
    -0,07 (-0,07 %)
     
  • DAX

    13 351,42
    +233,29 (+1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 277,00
    +68,19 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 229,52
    +510,46 (+2,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,2309
    +0,0039 (+0,32 %)
     

Seulement 1 personne sur 5 paye avec son smartphone en France

Malgré une très grande compatibilité des banques françaises avec les services de paiement mobile, les applications comme Apple Pay, Google Pay et Paylib restent à un faible niveau d’utilisation en France.

Dans une étude sur les habitudes des Françaises et des Français en matière de paiements, le comparateur Panorabanques et l’institut poll&roll dévoilent plusieurs chiffres sur nos habitudes et leurs évolutions depuis le début de la crise du covid.

On apprend par exemple que le paiement sans contact est désormais utilisé par 86 % des Français en 2022, alors qu’ils étaient 79 % l’année dernière (il y avait déjà eu un gros boost avec le Covid et l’augmentation du plafond à 50 euros). Si, sans surprise, on constate que 98 % des Français possèdent une carte bancaire, on peut être plus déçu d’un point de vue technologique. Les Français sont plus nombreux à payer avec des chèques qu’avec leurs smartphones.

Le paiement mobile en très faible hausse

L’an passé, 17 % des Français sondés déclaraient utiliser le paiement mobile (on ne connaît pas la méthodologie,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles