La bourse ferme dans 42 min
  • CAC 40

    6 295,45
    +61,31 (+0,98 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 033,82
    +40,39 (+1,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 190,28
    +154,29 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,1986
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 777,80
    +11,00 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    51 266,61
    -1 745,03 (-3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 372,91
    -18,80 (-1,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,04
    -0,42 (-0,66 %)
     
  • DAX

    15 459,09
    +203,76 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,03
    +32,53 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    14 032,06
    -6,70 (-0,05 %)
     
  • S&P 500

    4 181,46
    +11,04 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3819
    +0,0034 (+0,25 %)
     

Vaccin : une seule dose suffit pour ceux qui ont déjà eu le Covid-19

·1 min de lecture

C'est une nouvelle rassurante pour les personnes qui ont déjà contracté le coronavirus. Une personne guérie du Covid-19 et recevant ensuite une première dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna est en effet autant, voire mieux protégée que quelqu'un qui n'a jamais attrapé la maladie mais a reçu les deux doses de vaccin, selon une étude.

"Nous espérons que ces données (...) aideront à former des politiques de vaccination plus nuancées", a déclaré à l'AFP Viviana Simon, co-auteure et professeure de microbiologie à l'Icahn School of Medicine at Mount Sinai, à New York.

Pour les personnes ayant déjà été infectées par le virus, "la première dose de vaccin agit comme un rappel, rendant la seconde dose superflue", a-t-elle ajouté.

Publiée dans la revue New England Journal of Medicine, cette étude porte sur des échantillons sanguins de 110 personnes, dont 67 n'avaient pas déjà été infectées par le virus et 43 l'avaient été.

Les résultats ont montré qu'après la première dose, les participants ayant déjà eu le Covid-19 "ont rapidement développé des titres (terme médical signifiant concentration ou niveau, ndlr) d'anticorps uniformes et élevés dans les jours suivant" l'injection.

Les niveaux d'anticorps de ces personnes étaient 10 à 45 fois plus élevés que celles n'ayant pas été précédemment infectées, selon les scientifiques, qui ont prélevé des échantillons à intervalle régulier.

Après la deuxième dose, les niveaux d'anticorps parmi les personnes ayant déjà eu la maladie étaient toujours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

États-Unis: Huawei de nouveau considéré comme une menace pour la sécurité nationale
Covid-19 : Jean Castex se tient "prêt à tout moment à prendre des mesures" pour l'Ile-de-France
Covid-19 : les lieux clos et les repas, principaux vecteurs de contamination
L’Italie bascule en confinement face à la nouvelle vague de Covid-19
L’Afrique confrontée à une dette et une pauvreté galopantes