La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1730
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 166,22
    -2 431,00 (-6,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 021,87
    -41,97 (-3,95 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

Le service civique monte en grade

·2 min de lecture

Avec 100 000 missions supplémentaires, le dispositif d’aide aux 16-25 ans concocté par l’exécutif se renforce en 2021 pour limiter l’impact de la crise sanitaire. Attention aux effets d’aubaine.

Branle-bas de combat, ce 14 juillet 2020, à l’Agence du service civique. Le président vient d’annoncer 100 000 nouvelles missions de service civique, un quasi-doublement (voir graphique). C’est l’une des facettes du plan « 1 jeune, 1 solution » de l’exécutif pour tenter de sauver une jeunesse « sacrifiée » par la crise sanitaire. Pour financer ces nouvelles opportunités, l’Etat débloquera près de 900 millions d’euros en 2021. Ces missions auprès des ministères, associations ou collectivités, ouvertes aux 16-25 ans, donnent droit à une indemnité de 580 à 680 euros par mois. Une aubaine pour les nombreux jeunes sans ressources, le RSA étant réservé aux plus de 25 ans.

Ministère et communes

Reste que 100 000 missions nouvelles, « c’est vertigineux », admet Béatrice Angrand, la présidente de l’agence. Elle a pu recruter 15 personnes, portant ses effectifs à 125, et s’est réorganisée, en professionnalisant la formation des tuteurs. Mais « la marche est particulièrement haute, a indiqué un rapport du Sénat fin 2020. La mobilisation de tous est donc primordiale pour réussir ». La secrétaire d’Etat à la Jeunesse, Sarah El Haïry, doit alors solliciter tous les ministères.

L’Education nationale, premier utilisateur du dispositif, répond aussitôt à l’appel, en ouvrant 10 000 missions. Le secteur de « la solidarité avec les personnes âgées » en ajoute 10 000. Encore 5 000 pour les JO de 2024, 2 000 estampillées « citoyenneté européenne » et 1 000 « ambassadeurs de l’accessibilité »… Les collectivités locales, qui ne pesaient que 6 % des missions, deviennent un axe très fort (+ 54 % en six mois). « Le service civique, tout le monde trouve ça très bien, jusqu’au moment où il faut faire la paperasse, trouver un tuteur… », explique Bénédicte Thiébaut, qui préside la communauté de communes, très rurale, du Grand Roye (Somme). L’Agence propose de couvrir les frais d’un poste de coordinateur, « grâce auquel nous allons recruter dix services civiques cette année ».

Dispositif sous surv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles