La bourse ferme dans 6 h 20 min
  • CAC 40

    6 667,62
    +54,86 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 120,47
    +31,17 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1888
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 805,60
    -7,00 (-0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    33 248,39
    -2 218,71 (-6,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    959,82
    +9,92 (+1,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,26
    -0,69 (-0,93 %)
     
  • DAX

    15 600,20
    +55,81 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 096,98
    +64,68 (+0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3919
    +0,0013 (+0,09 %)
     

Service civique: Un an après l'annonce de 100.000 missions de plus, où en est-on?

·2 min de lecture

Il y a un an, le 14 juillet 2020, Emmanuel Macron lançait le défi de créer 100.000 missions de service civique supplémentaires, portant leur nombre à 240.000. Malgré quelques risques, ce dispositif mobilisé pour sortir la jeunesse de la crise sanitaire, connait un vif succès depuis sa création, en 2010.

Branle-bas de combat, ce 14 juillet 2020, à l’Agence du service civique. Le président de la République venait d’annoncer l’ouverture de 100.000 nouvelles missions de service civique. Un quasi-doublement attendu (il y avait 132.000 places en 2020)! C'était l'une des nombreuses facettes du plan "" déployé pour tenter de sauver une jeunesse "sacrifiée" par la crise sanitaire. sont indemnisées entre 580 et 680 euros par mois. Le financement, qui frôlera les 900 millions d’euros en 2021, est donc une aubaine pour ces centaines de milliers de jeunes en formation ou pas entre 16 et 25 ans, qui n’ont pas droit au RSA (réservé aux plus de 25 ans) et plus accès aux petits boulots (crise sanitaire). Une aubaine aussi pour les organismes agréés qui souffrent depuis 2017 de la disparition des contrats aidés. "On en a vraiment bien profité", s’exclame Eric Mestrallet, le patron du réseau d’écoles hors contrat Espérance banlieues. Alors que ses 17 écoles accueillaient jusqu’ici une vingtaine de services civiques, il en espère 70 pour la rentrée 2021.

Branle-bas de combat

Mais 100.000 missions nouvelles, ça ne tombe pas du ciel. Passer d’une croissance de 30% par an à 100%... "c’est vertigineux", a pensé Béatrice Angrand, la présidente de l’Agence, en particulier quand le 2ème confinement s’est abattu sur la France en novembre. que "la marche est particulièrement haute ; la mobilisation de tous est donc primordiale pour réussir cette étape". L’agence a pu recruter 15 personnes supplémentaires, portant ses effectifs à 125, une rareté dans l’administration. Elle s’est aussi réorganisée, pour améliorer son efficacité. Elle a notamment lancé un marché annuel de formation des tuteurs, remporté par Unis-Cité et la Ligue de l’enseignement. Avec Sarah El Haïry, la secrétaire d’Etat à la Jeunesse, elle a enfin lancé des appels tous azimuts aux ministères.

L’Education nationale, qui est déjà le 1er utilisateur du dispositif, a aussitôt répondu, avec 10.000 missions ouvertes. La "solidarit[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles