Marchés français ouverture 55 min
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 998,00
    +126,73 (+0,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0575
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    22 110,24
    -119,28 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    19 639,74
    -537,07 (-2,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    451,31
    -10,49 (-2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     

La Serbie prolonge de trois ans son accord avec Moscou pour recevoir du gaz russe à bas prix

Le président serbe Aleksandar Vucic à la sortie d'un bureau de vote à Belgrade, le 3 avril 2022 (AFP/ELVIS BARUKCIC) (ELVIS BARUKCIC)

La Serbie a signé avec Moscou une extension pour trois ans de son accord d'approvisionnement en gaz russe à bas prix, a annoncé dimanche le président Aleksandar Vucic.

C'est "de loin le meilleur deal en Europe", a affirmé M. Vucic, après un entretien téléphonique avec son homologue russe Vladimir Poutine.

La Serbie qui est candidate pour rejoindre l'Union européen est restée proche du Kremlin depuis l'invasion de l'Ukraine. Si la Serbie a condamné l'agression russe à l'ONU, elle s'est ainsi refusée à s'aligner sur les sanctions européennes contre Moscou qui continue à lui fournir du gaz à prix d'ami.

Avec ce nouvel accord, la quasi totale dépendance de la Serbie à l'égard de la Russie est réaffirmée et ce, d'autant plus que Moscou détient une part majoritaire dans la compagnie nationale serbe de pétrole et de gaz.

Les détails de ce nouveau contrat, notamment en termes de prix et de volumes de gaz fournis, seront communiquées "dans les jours qui viennent", après avoir rencontré les dirigeants de Gazprom, a précisé le président serbe.

"Nous aurons un hiver plus sûr en matière d'approvisionnement en gaz", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse télévisée.

Actuellement, la facture "est presque trois fois moins élevée que partout en Europe et cet hiver ce sera 10 à 12 fois moindre", selon lui.

Le pays reçoit pour le moment 6 millions de mètre cube par jour du géant russe Gazprom à 251 euros le millier de mètre cube.

Aleksandar Vucic a également indiqué avoir discuté avec Vladimir Poutine d'une extension des capacité de stockage dans son pays.

VIDÉO - Malgré les sanctions européennes, l'Italien Eni payera une partie du gaz russe en roubles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles