Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 621,80
    -35,17 (-0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,21
    -6,64 (-0,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Serbie: nouvelle manifestation à Belgrade après des tueries de masse

Oliver Bunic / AFP

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi à Belgrade pour réclamer la démission de hauts responsables et la régulation des contenus violents dans les médias à la suite de deux tueries de masse.

C'est la troisième fois en quinze jours que les gens descendent en nombre dans la rue après les fusillades qui ont semé l'effroi dans le petit pays des Balkans.

Deux tueries en deux jours

Le 3 mai, un adolescent de 13 ans est accusé d'avoir assassiné huit élèves et un garde dans l'établissement scolaire qu'il fréquentait dans le centre de Belgrade.

Moins de 48 heures après, le pays des Balkans avait été secoué par une nouvelle fusillade, lorsqu'un homme de 21 ans avait assassiné par balles huit personnes dans des villages proches de Belgrade.

PUBLICITÉ

"Nous sommes choqués, nous n'arrivons pas à comprendre, nous sommes en colère", a lancé à la foule massée devant le parlement Jelena Mihajlovic. "C'est une question que nous nous posons tous : quel pays allons-nous laisser à nos enfants?"

Il s'agit des manifestations les plus importantes depuis plus de vingt ans, quand les gens étaient descendus massivement dans la rue pour faire tomber l'homme fort du pays, Slobodan Milosevic.

Les protestataires réclament la révocation des licences des chaînes de télévisions qui diffusent des émissions violentes, ainsi que l'interdiction de journaux pro-gouvernementaux qui attisent les tensions.

Les manifestants demandent aussi la démission du ministre serbe de l'Intérieur et du patron des services de renseignements, et appellent le Parlement à se réunir en séance extraordinaire pour discuter de la réaction des autorités aux fusillades.

Le président serbe Aleksandar Vucic qualifie les manifestations de coup "politique" et a annoncé une contre-manifestation de ses soutiens pour le 26 mai qui sera selon lui "le plus grand rassemblement dans l'histoire serbe".

Après les tueries, il avait promis un plan de désarmement à grande échelle de la population. Selon le projet de recherche Small Arms Survey (SAS), 39% des habitants de la Serbie possèdent une arme à feu, taux le plus élevé d'Europe.

Article original publié sur BFMTV.com