La bourse ferme dans 6 h 55 min
  • CAC 40

    7 040,79
    -41,22 (-0,58 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 134,17
    -24,46 (-0,59 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0828
    -0,0028 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 922,50
    -16,70 (-0,86 %)
     
  • BTC-EUR

    21 175,30
    -507,48 (-2,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,82
    -18,05 (-3,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,90
    -1,00 (-1,28 %)
     
  • DAX

    15 024,20
    -101,88 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 730,39
    -54,48 (-0,70 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2322
    -0,0032 (-0,26 %)
     

Qui sera la nouvelle cheffe d'EELV pour remplacer Julien Bayou?

AFP/SIPA

Les adhérents d'Europe Ecologie-les Verts doivent se prononcer ce samedi parmi six candidature pour remplacer Julien Bayou à la tête du parti. Une seule chose est sûre, ce sera une femme qui devra tenter de "refonder" un parti encore très divisé.

La nouvelle dirigeante du parti ne devrait pas être officiellement connue samedi soir, mais les résultats de ce "congrès décentralisé" en régions, où les 11.000 adhérents voteront pour la motion qu'ils préfèrent, permettront de connaître les grands rapports de force. Ils voteront aussi pour élire les membres du futur conseil fédéral du parti et les 400 délégués qui désigneront formellement la nouvelle secrétaire nationale lors d'un "congrès fédéral" prévu le 10 décembre à Rungis (Val-de-Marne). Si aucune motion n'atteint 50% des voix samedi, des négociations s'engageront pour des fusions.

Après le piteux 4,6% du candidat écologiste à la présidentielle, Yannick Jadot, qui n'a pas réussi à s'imposer au moment où l'enjeu écologique est devenu une priorité, la nouvelle cheffe devra d'abord redonner espoir à ses troupes. Elle devra aussi réconcilier le parti, marqué par les luttes internes, notamment entre Yannick Jadot et la députée Sandrine Rousseau, et fragilisé par "l'affaire" Julien Bayou. Le secrétaire national sortant est accusé par Sandrine Rousseau de violences psychologiques contre une ex-compagne, ce qu'il conteste. Six femmes sont en lice mais le sort du parti devrait surtout se jouer entre trois d'entre elles.

Les favorites :

Marine Tondelier, élue à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et membre de la direction sortante, est considérée comme la favorite. Partie en campagne il y a plus d'un an, et membre de la direction sortante, elle est soutenue notamment par Julien Bayou.

Ses deux challengers sont Sophie Bussière, conseillère régionale Nouvelle-Aquitaine et soutenue par l'eurodéputé Yannick Jadot, et Mélissa Camara, élue lilloise soutenue par la députée écoféministe Sandrine Rousseau et une partie de l'aile gauche d'EELV.

Celles qui pourront faire basculer...

Trois autres femmes présentent des motions plus confidentielles, mais au rôle stratégique en cas de fusion de liste.

L'ex-candidate aux régionales en Bretagne, Claire Desmares-Poirrier, défend les territoi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi