Publicité
La bourse ferme dans 3 h 28 min
  • CAC 40

    7 937,52
    -10,88 (-0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 880,82
    -4,92 (-0,10 %)
     
  • Dow Jones

    38 972,41
    -96,82 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0812
    -0,0036 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    2 039,40
    -4,70 (-0,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    54 925,75
    +2 375,25 (+4,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,13
    -0,74 (-0,94 %)
     
  • DAX

    17 583,12
    +26,63 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 626,86
    -56,16 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    16 035,30
    +59,05 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    5 078,18
    +8,65 (+0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    -0,0055 (-0,44 %)
     

Une septuagénaire présentée à un juge d’instruction pour un meurtre de 1995

Elle est soupçonnée d'avoir organisé le meurtre d'une femme, dont le corps avait été retrouvé démembré et décapité en juin 1995 dans une malle sur la Seine, dans l'Eure. (Photo d'illustration). - Credit:DENIS CHARLET / AFP

Une femme âgée de 77 ans, soupçonnée d’avoir organisé un meurtre en 1995, a été présentée à la justice, ce jeudi 25 mai.

Vingt-huit ans après le meurtre non élucidé d'une femme retrouvée démembrée et décapitée dans l'Eure, l'énigme pourrait bien être résolue. Une septuagénaire a en effet été présentée à la justice, ce jeudi 25 mai. Elle est soupçonnée d'avoir organisé cet assassinat survenu en 1995.

Il se trouve que cette femme âgée de 77 ans n'est autre que la grand-tante de Leslie Hoorelbeke, tuée à 22 ans dans les Deux-Sèvres en novembre 2022 avec son compagnon de 21 ans, Kévin Trompat. En garde à vue depuis mardi dans les locaux de la police judiciaire de Versailles, elle a été déférée et présentée à un juge d'instruction jeudi matin.

Selon Le Parisien, elle est soupçonnée d'avoir organisé le meurtre d'une femme, dont le corps avait été retrouvé démembré et décapité en juin 1995 dans une malle sur la Seine, dans l'Eure.

Une découverte macabre

Les gendarmes avaient été appelés par un habitant qui avait ramené sur le bord du fleuve la malle flottant près du ponton de son voisin. Ce sont eux qui avaient forcé le cadenas et inventorié son macabre contenu, avait rapporté l'Agence France-Presse à l'époque. D'après les premières constatations, la malle aurait pu être jetée dans la Seine très en amont. Selon Le Parisien, ce corps aurait été identifié deux ans plus tard comme étant celui d'une employée de Bouygues Telecom de 37 ans, portée disparue dans les Yvelines.

En garde à vue cette semaine, la suspecte n'a pas fait d [...]

Lire la suite

VIDÉO-"C'est quelqu'un qui est assez difficile à comprendre" affirme Olivier Chalot, avocat du suspect du meurtre de l'infirmière tuée à Reims