Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 798,14
    +10,60 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    26 543,53
    -24,15 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    15 424,46
    -116,92 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    365,99
    -13,87 (-3,65 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

S'entraîner d'un seul bras muscle l'autre !

Céline Deluzarche, Journaliste
·1 min de lecture

Avoir un bras cassé ou immobilisé pendant plusieurs mois entraîne une perte musculaire conséquente qui exige de gros efforts de récupération. Des chercheurs de l’université Edith Cowan (Australie) viennent de faire une découverte étonnante : l'entraînement d'un bras peut drastiquement améliorer la force et diminuer la perte musculaire dans l'autre bras… sans même le bouger. « Cela pourrait changer la réadaptation des personnes qui ont temporairement perdu l'usage d'un bras ou d'une jambe », se réjouit Ken Nosaka, qui a participé à l'étude.

Mais attention : il faut pour cela effectuer un type d’exercice spécifique, dit excentrique, où le muscle qui se contracte s'allonge, comme lorsqu'on abaisse un haltère en faisant des flexions de biceps, qu'on s'assoit lentement sur une chaise ou qu'on descend les escaliers. Ces exercices sont plus efficaces pour développer les muscles que les exercices concentriques, dans lesquels le muscle se raccourcit, comme lorsque l'on soulève un haltère ou que l'on monte un escalier.

L’étude a impliqué 30 participants dont un bras était immobilisé pendant au moins huit heures par jour pendant quatre semaines. Le groupe a ensuite été divisé en trois, certains n'effectuant aucun exercice, d'autres effectuant un mélange d'exercices excentriques et concentriques et les autres n'effectuant que des exercices excentriques. « Les participants ayant fait des exercices excentriques ont eu la plus grande augmentation de force dans les deux bras : cela a donc un effet de transfert croisé très puissant, insiste Ken Nosaka. Ce groupe n'a que 2 % de perte musculaire dans son bras immobilisé, alors que ceux qui n'ont pas fait d'exercice ont perdu 28 % de leurs muscles ».

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura