Publicité
Marchés français ouverture 7 h
  • Dow Jones

    40 665,02
    -533,08 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    17 871,22
    -125,68 (-0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,35 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,01 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 683,86
    -132,76 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,95
    +1,45 (+0,11 %)
     
  • S&P 500

    5 544,59
    -43,68 (-0,78 %)
     

"Je me suis senti mal pour lui", Warren Gatland déplore la décision d'envoyer Ben O’Keeffe arbitrer Angleterre-Afrique du Sud

"Je me suis senti mal pour lui", Warren Gatland déplore la décision d'envoyer Ben O’Keeffe arbitrer Angleterre-Afrique du Sud

Warren Gatland s’est senti gêné devant la demi-finale de la Coupe du monde entre l’Afrique du Sud et l’Angleterre (16-15), samedi au Stade de France. Dans une chronique parue dans le Telegraph, le sélectionneur du pays de Galles s’est interrogé sur le choix de World Rugby de nommer Ben O’Keeffe comme arbitre de ce choc après une semaine de critiques nourries sur sa prestation lors du quart de finale France-Afrique du Sud (29-28).

"Remettre l’arbitre Ben O’Keeffe directement dans le feu parisien était une drôle de nomination", lance-t-il.

"Je me suis senti mal pour Ben O’Keffe samedi soir", ajoute-t-il. "C'est un jeune homme qui prend de l'expérience et étant donné qu'il avait été critiqué pour son arbitrage lors de la défaite de la France face à l'Afrique du Sud, quand Antoine Dupont avait déclaré qu'il n'était 'pas au niveau de l’enjeu', c'était dur de le voir hué au Stade de France avant même le coup d'envoi."

"Ben est un gars bien", poursuit le technicien néo-zélandais qui a croisé sa route lors de la tournée des Lions britanniques et irlandais en Afrique du Sud en 2021. Celle-ci avait été marquée par la fuite d’une vidéo (imputée au directeur du rugby sud-africain Rassie Erasmus, sanctionné pour cela), critiquant l’arbitre du premier Test Nic Berry. O’Keeffe avait dirigé le match suivant.

PUBLICITÉ

"Je n'ai aucun doute qu'il en a été affecté" assure-t-il.

"Les arbitres veulent prendre les bonnes décisions, ils ne veulent pas être impopulaires ou être critiqués. Lorsque la vidéo a été divulguée après le premier test des Lions, j'écoutais les communications pendant le match et j'ai pu entendre au moins quatre ou cinq fois lorsque Ben a demandé au capitaine des Springboks, Siya Kolisi, s'il allait bien."

"Nous ne voulons pas nous rapprocher du foot"

"Je n’ai jamais entendu cela auparavant lors d’un match test", ajoute Gatland. "Pour moi, c'était une conséquence directe de la pression qu'il subissait à cause de la vidéo diffusée après le premier test. Je pense qu'il a été choqué par toute cette expérience. Je pense que lui et ses arbitres assistants hésitaient à prendre des décisions et c'est tout simplement la nature humaine et la preuve de la pression qu'ils subissent. L'arbitrage est un travail tellement difficile."

"Et nous, en tant qu'entraîneurs? Ou joueurs? C’est facile de blâmer l’arbitre pour une décision ou une erreur, mais la vérité est que chaque équipe dispose de 80 minutes pour gagner le match. Critiquer l’arbitre est une solution de facilité. Ce que nous ne voulons pas, en tant que sport, c'est se rapprocher du football, où presque toutes les décisions controversées sont contestées et où le seul récit après un grand match concerne le VAR."

Article original publié sur RMC Sport