La bourse est fermée

"S'endetter pour payer des pensions, c'est un mauvais choix", martèle l'institut Montaigne

1 / 2

"S'endetter pour payer des pensions, c'est un mauvais choix", martèle l'institut Montaigne

La tournure que prend la réforme des retraites, avec la multiplication d'exceptions au régime universel que veut mettre en place le gouvernement, commence à sérieusement inquiéter l'institut Montaigne qui soutient par ailleurs la retraite par points.

Invité ce lundi sur le plateau de "12h, l'Heure H" sur BFM Business, Laurent Bigorgne, le directeur général du think tank libéral est très clair: "Je pense qu'il ne faut pas perdre le sens de cette réforme. Mais on ne peut pas se permettre de faire une réforme (...) qui viendrait dégrader la compétitivité de l'économie française. De la même façon qu'on ne peut pas se permettre de faire une réforme qui n'irait pas dans le sens du redressement des finances publiques".

Et d'ajouter: "Il y a un problème de fond. (...). On est le seul pays de notre catégorie à laisser partir les gens aussi tôt à la retraite. Ca compte énormément, c'est un décalage que nous avons avec tous les autres".  

"Plutôt s'endetter pour investir"

"Il faut être très sérieux: on est à 100% aujourd'hui de dette publique, 100% de notre PIB. On n'arrive pas à faire baisser le déficit. (...) La situation d'ensemble, c'est que nous vivons au-dessus de nos moyens d'une part. Et que, d'autre part, je ne suis pas un ayatollah d'une quelconque orthodoxie en matière budgétaire, il n'en reste pas moins que s'endetter pour payer des pensions alors qu'il faudrait plutôt s'endetter en ce moment pour investir, innover et relever...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi