La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0732
    +0,0047 (+0,44 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 514,14
    -426,36 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

En quelques semaines, le patron avait amassé un petit pactole grâce aux aides Covid

·1 min de lecture

C'est une escroquerie en bonne et due forme qui était jugée vendredi 15 avril devant le tribunal correctionnel d'Albertville (Savoie), rapporte Le Dauphiné libéré. Un patron d'une entreprise d'une vingtaine de salariés était accusé d'avoir escroqué une rondelette somme à l'État en détournant les aides destinées à faire face au Covid-19. En à peine trois mois, entre mars et mai 2020, le patron a réussi à détourner pour plus de 53.000 €. Dès l'entrée en vigueur du premier confinement dans le pays, l'homme avait détourné les aides au chômage partiel.

Comment procédait-il ? Les deux premiers mois, le patron avait déclaré ses salariés au chômage alors qu'ils travaillaient toujours. En deux mois, il avait empoché 34.000 €, sans pour autant reverser un centime à ses salariés, explique Le Dauphiné. Mais ce n'est pas tout. Quand ses employés travaillaient, il déclarait à l'administration qu'ils faisaient 35 heures, alors qu'en réalité ils n'étaient présents dans l'entreprise que sept heures par semaine.

Il avait poussé la supercherie encore plus loin pour le mois de mai 2020 en demandant exactement les mêmes aides, mais il avait pourtant mis fin aux contrats des salariés. Interrogé au tribunal sur ces fraudes, le patron a nié en bloc, évoquant de simples "erreurs". Un discours qui n'a guère convaincu la vice-procureure, qui l'a condamné à 20.000 € d'amende. Jean Ailhaud a tancé la confiance placée dans les chefs d'entreprise pendant cette période délicate tandis que "certains ont malheureusement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi visiter Venise vous coûtera désormais un peu plus cher
La mystérieuse hépatite aigüe des enfants a été détectée en France
Russie, "un nain aux pieds d’argile"
Pétrole russe : Bruno Le Maire estime "plus que jamais nécessaire" d'arrêter les importations européennes
Etats-Unis : le masque n'est plus obligatoire dans les avions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles