Une semaine de Bourse - La Grèce et la falaise fiscale font plier les indices

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
EDF.PA28,910,04
^DJI16 514,37+65,12


(AOF) - Les marchés actions européens ont perdu du terrain pour la deuxième semaine d'affilée car aucune avancée n'a été enregistrée sur les dossiers de la Grèce et de la ® falaise fiscale ¯. L'indice CAC 40 (Brussels: INCAC.BR - actualité) a clôturé vendredi en repli de 1,21% à 3 341,52% et a perdu 2,4% cette semaine. La tendance était similaire à Wall Street où le Dow Jones (DJI: ^DJI - actualité) s'apprêtait à finir sur un repli hebdomadaire de 2,32%.

La semaine boursière s'est terminée comme elle avait commencé : en plein incertitude concernant les principaux dossiers. Aux Etats-Unis, le président Barack Obama recevait aujourd'hui les dirigeants du Congrès afin de lancer les négociations sur la ® falaise fiscale ¯. Ces possibles coupes budgétaires et hausses d'impôts menacent de faire retomber l'économie américaine en récession. Pendant ce temps, la Grèce attend toujours de recevoir la tranche d'aide de 31,5 milliards d'euros qui lui permettrait d'éviter un défaut.

La situation économique mondiale inquiète également les investisseurs à la suite de la publication de plusieurs statistiques décevantes. La baisse des ventes au détail aux Etats-Unis mercredi a été suivie aujourd'hui d'un repli tout aussi surprise de la production industrielle. Pénalisée par l'ouragan Sandy, elle a reculé de 0,4% le mois dernier, à comparer avec une hausse de 0,2% en septembre et un consensus de +0,2%.

Sur le plan des valeurs, EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) a enregistré la plus forte baisse de l'indice CAC 40, avec un repli de près de 10%. L'électricien a averti que ses résultats 2013 seraient inférieurs à ses prévisions. Parmi les rares hausses de la semaine, Vivendi (EUREX: DE000A1CRD56.EX - actualité) s'est distingué avec un gain de 4,9%. Le groupe de médias et de télécoms a bénéficié de la publication de résultats meilleurs que prévu et des spéculations sur les actifs que le groupe pourrait vendre, comme GVT ou SFR.