La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 372,61
    -429,16 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Selon Tesla, l'accident mortel au Texas est dû à une erreur humaine et non au système d'assistance

·1 min de lecture

Tesla s'est défendu lundi 26 avril après un accident mortel au Texas, assurant qu'il était "probable" qu'une personne était bien au volant au moment de la collision et maintenant que son logiciel d'aide à la conduite n'était pas enclenché.

Cet accident avait braqué les projecteurs sur les systèmes d'assistance à la conduite que le groupe propose, la police locale ayant assuré que selon les premiers éléments de l'enquête, il n'y avait apparemment pas de conducteur lorsque le véhicule s'est écrasé contre un arbre à Spring, dans la banlieue de Houston, le 17 avril.

À lire aussi — L'accident mortel d'une Tesla sème le doute sur les systèmes de conduite autonome

Tesla coopère avec les différentes enquêtes en cours sur l'événement, a assuré un spécialiste de l'ingénierie du groupe, Lars Moravy, lors d'une conférence téléphonique lundi. Il a été "constaté que le volant était déformé, ce qui implique la probabilité que quelqu'un était sur le siège du conducteur au moment de la collision, et toutes les ceintures ont été retrouvées après l'accident non accrochées", a-t-il déclaré.

Elon Musk a pour sa part répété, comme il l'avait déjà dit dans un tweet lundi dernier, que le logiciel Autopilot n'était pas en cause. La fonction de direction automatique "n'était pas et ne pouvait pas être enclenchée dans ces conditions de route", a aussi relevé Lars Moravy.

Il n'a en revanche pas encore été possible de récupérer les données de la voiture au moment de l'impact, recueillies sur une carte informatique, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Selon Elon Musk, la Seconde Guerre mondiale est 'insignifiante' à côté des problèmes de logistique de Tesla
iOS 14.5 est disponible, voici les nouveautés intégrées à la dernière mise à jour sur iPhone
Voici le temps nécessaire pour être exposé au Covid-19 en intérieur selon cet outil du MIT
Bill Gates injustement sous le feu des critiques au sujet du partage des formules de vaccins
Alphabet, la maison-mère de Google, a presque triplé son bénéfice grâce à la pub et au cloud