Marchés français ouverture 4 h 57 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 603,85
    +361,64 (+1,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    29 472,02
    +609,25 (+2,11 %)
     
  • BTC-EUR

    30 475,07
    -110,14 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    723,34
    -11,80 (-1,61 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Selon Elon Musk, l'attaque du Capitole résulterait d'un 'effet domino' entraîné depuis la création de Facebook

·2 min de lecture

Elon Musk, le dirigeant de Tesla et SpaceX, a accusé Facebook d'avoir formé le terreau d'un mouvement radical qui a atteint son paroxysme lors de l'attaque du bâtiment du Capitole américain par des partisans de Donald Trump, mercredi 6 janvier.

Le Congrès s'était réuni dans la journée pour certifier le résultat de l'élection présidentielle américaine, et donc la victoire du démocrate Joe Biden. Poussés par la rhétorique violente du président Donald Trump et les accusations de fraude électorale, des émeutiers ont pris d'assaut le Capitole. Quatre personnes ont perdu la vie : une femme a été abattue par la police tandis que trois autres sont décédées du fait d'urgences médicales.

À lire aussi — Le récit de la folle journée qui a conduit les partisans de Donald Trump à envahir le Congrès

Plus tard dans la nuit, Elon Musk a partagé via Twitter un mème faisant un lien entre les émeutes en cours et Facebook. L'image montrait des planches alignées comme des dominos. La plus petite planche, le domino qui fait tomber tous les autres, était étiquetée "un site web pour évaluer les femmes sur le campus", en référence à la création de Facebook par les étudiants de l'université de Harvard.

Sur la plus grande planche se trouvait un tweet de Mark Leibovich, correspondant national en chef du New York Times Magazine, déclarant : "Le Capitole semble être sous le contrôle d'un homme avec un chapeau de viking." Le commentaire du journaliste faisait référence à Jake Angeli, une personnalité du sulfureux mouvement complotiste QAnon, surnommé le "chaman Q", dont la photo a été largement diffusée mercredi alors qu'il prenait d'assaut le Capitole dans un casque en fourrure cornue à la manière des Vikings.

Les réseaux sociaux ont essuyé de nombreuses critiques ces derniers mois pour avoir permis la diffusion de fausses informations, émanant notamment du président américain.

Elon Musk critique ouvertement Facebook depuis des années. En février 2020, il avait exhorté les utilisateurs à supprimer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici Airspeeder, la startup qui veut organiser des courses de voitures volantes dans un futur proche
L'espace en 2021 : les grandes missions vers Mars, éclipses, vols d'astronautes et lancements de fusées à surveiller cette année
L'appli de messagerie Signal, vantée par Elon Musk, voit son nombre d'utilisateurs augmenter
Apple entre en discussion avec Hyundai pour développer un véhicule électrique
Aucun effet indésirable grave n'a été observé en France après la vaccination au Covid-19