La bourse ferme dans 5 h 3 min
  • CAC 40

    7 140,34
    -25,93 (-0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 217,75
    -23,37 (-0,55 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0934
    +0,0023 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 923,70
    -7,10 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    21 471,55
    -480,68 (-2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,87
    -9,44 (-1,73 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,56
    -0,32 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 395,81
    -113,38 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    7 828,98
    +8,82 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2255
    +0,0026 (+0,21 %)
     

Selon une analyse des médias sociaux de DRI, les Ukrainiennes sont prêts à endurer les difficultés au milieu des frappes russes

BERLIN, 17 janvier 2023 /PRNewswire/ -- Une analyse des publications sur les médias sociaux concernant la guerre en Ukraine réalisée par Democracy Reporting International (DRI) suggère que les Ukrainien·nes se sentent prêts à faire face aux pénuries prolongées de chauffage et d'électricité causées par les frappes aériennes russes en cours.

DEMOCRACY REPORTING INTERNATIONAL Logo
DEMOCRACY REPORTING INTERNATIONAL Logo

En analysant 4 661 commentaires de messages Telegram partageant des sondages sur les pénuries d'électricité — dont beaucoup montrent des Ukrainien·nes partageant des dîners aux chandelles et des repas au feu de camp —, DRI a observé une attitude généralement optimiste à l'égard des pénuries de services de base causées par les frappes russes.

Alors que l'analyse des médias sociaux montre que les utilisateurs et utilisatrices ukrainien·nes discutaient des tensions entre les autorités locales et le gouvernement central concernant la protection de la population et le rétablissement des services au milieu des bombardements russes, ils se sont jusqu'à présent abstenus de critiquer les autorités ukrainiennes.

Les Ukrainien·nes, au contraire, dirigent leur colère contre Poutine. Les résultats indiquent que l'un des objectifs possibles de la campagne de bombardement actuelle de la Russie — conséquence du refus du gouvernement ukrainien de négocier, selon le porte-parole de Poutine Dmitri Peskov — est un échec.

Quelques jours après le discours télévisé de Poutine annonçant une mobilisation partielle de la population russe dans l'effort de guerre, les chaînes pacifistes sur Telegram ont affiché un pic d'utilisateurs et utilisatrices et d'activités, selon un autre rapport d'observation des médias sociaux réalisé par DRI. Une grande partie de l'activité accrue est venue des républiques peuplées de minorités non slaves, d'où sont originaires la plupart des soldats tués pendant la guerre.

En analysant les conversations sur les frappes nucléaires sur les médias sociaux, DRI a constaté que la conversation sur le sujet est beaucoup plus négative sur Twitter que sur Telegram. Les messages négatifs sur Twitter ne s'expliquent pas par une raison unique. Cependant, les chercheurs de DRI ont découvert que certains des messages négatifs analysés provenaient d'un groupe de comptes prorusses qui répandent la crainte des frappes nucléaires parmi les utilisateurs et utilisatrices du réseau.

DRI observe les plateformes de médias sociaux, notamment Twitter, Facebook et Telegram, afin de comprendre le discours public en ligne dans les débats liés à la guerre en Ukraine.

En combinant les messages des médias sociaux sur des sujets spécifiques et en analysant les chaînes et les comptes influents, DRI a entrepris une analyse quantitative et qualitative pour publier une série de rapports. Ils portent notamment sur la façon dont les Ukrainien·nes perçoivent leurs alliés, l'effort de mobilisation russe, la menace nucléaire et les frappes aériennes russes.

Consultez tous les rapports ici.

Pour toute demande de renseignements des médias, veuillez contacter Albert Guasch Rafael, coordonnateur des communications de DRI, a.guasch@democracy-reporting.org, + 49 157 53312130.

Democracy Reporting International (DRI) est une organisation indépendante dédiée à la promotion de la démocratie dans le monde. Nous sommes convaincus que les gens participent activement à la vie publique et ne sont pas de simples sujets de leurs gouvernements. Notre travail est axé sur l'analyse, les comptes-rendus et le renforcement des capacités. Dans ce sens, nous sommes guidés par les obligations démocratiques et en matière de droits humains inscrites dans le droit international. Basé à Berlin, DRI a des bureaux au Liban, en Libye, en Birmanie, au Pakistan, au Sri Lanka, en Tunisie et en Ukraine.

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1983063/DEMOCRACY_REPORTING_INTERNATIONAL_GGMBH_Logo.jpg

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/news-releases/selon-une-analyse-des-medias-sociaux-de-dri-les-ukrainiennes-sont-prets-a-endurer-les-difficultes-au-milieu-des-frappes-russes-301723141.html