La bourse est fermée

La Seine-Saint-Denis, grande gagnante des JO 2024?

Après un siècle d'attente, Paris a officiellement été désignée ce mercredi ville hôte des Jeux Olympiques 2024, lors de la 131e session du Comité international olympique (CIO) à Lima. Un événement historique qui pourrait rapporter gros à la capitale (jusqu'à 10,7 milliards d'euros de retombées économiques selon une étude d'impact rendue publique), et dont la Seine-Saint-Denis, futur coeur de ces JO, espère bien tirer profit.

Le département accueillera six sites de compétition (athlétisme, natation, water-polo, tir, badminton, volley), les cérémonies d'ouverture et de clôture au Stade de France et verra la construction d'équipements majeurs comme le village olympique, le village des médias et la piscine olympique. Mais que vont-ils devenir une fois la compétition terminée?

"La Seine-Saint-Denis s'est engagée dans cette candidature pour profiter de cette formidable opportunité qui est d'accueillir la planète entière, et nous souhaitons que cela bénéficie au maximum aux habitants et aux entreprises", affirme un porte-parole du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. "Nous voulons évidemment que les infrastructures durent", précise-t-il.

Image

Des villages convertis en logements

Conçu comme un projet de renouvellement urbain, le village olympique aura une capacité d’accueil de 17.000 résidents dans des bâtiments neufs. Les 3500 appartements de ce nouveau quartier situé sur les communes...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi