Marchés français ouverture 7 h 14 min

Segafredo fonce vers l'espresso bio

10h30. Dans l'usine Segafredo Zanetti de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), deux opératrices s'activent pour préparer le premier "cup tasting" de la journée. Une poignée de salariés de l'usine formés spécialement va venir goûter différents cafés pour les comparer avec un témoin conservé précieusement au congélateur. "Nos maîtres torréfacteurs utilisent cinq ou six origines pour assurer un standard de goût constant, qu'il nous faut contrôler à chaque fois", explique Lelia Letin, responsable qualité de l'usine, la deuxième plus grande du groupe.

Elle est aussi son centre névralgique pour assurer son développement dans l'Hexagone. Quelque 18.400 tonnes de café sont produites chaque année, dont 30% en bio. "Depuis 2013, il fonctionne avec 100% d'énergie verte", se félicite Nicolas Peyresblanques, le PDG France et Benelux. Avec 891 millions de chiffre d'affaires en 2018, le groupe italien installé à Bologne est présent dans une centaine de pays, avec 17 usines.

Des encres végétales

En France, où Segafredo Zanetti totalise 102 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018, il se pose en numéro quatre du café en grandes surfaces, avec 3,4% de parts de marché en volume pour ses deux marques principales : Segafredo et San Marco. Il est encore un challenger derrière les grands : JDE (marques L'Or, Jacques Vabre, Grand-Mère et Maison du Café), le groupe Lavazza (Lavazza et Carte Noire) et Nestlé.

Mais le groupe familial entend bien se tailler une part plus grande du gâteau sur un ma...


Lire la suite sur LeJDD