La bourse ferme dans 7 h 59 min
  • CAC 40

    6 248,70
    +14,56 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 001,26
    +7,83 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 764,10
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    51 472,23
    -1 655,94 (-3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,88
    -15,07 (-1,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,67
    +0,21 (+0,33 %)
     
  • DAX

    15 304,21
    +48,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 015,33
    +31,83 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    29 005,70
    +212,56 (+0,74 %)
     
  • GBP/USD

    1,3743
    -0,0041 (-0,30 %)
     

Section de recherches (TF1) - Laurent Gamelon : "Je voulais m’engager dans autre chose qu’un rôle comique"

·1 min de lecture

Votre personnage, Richard Amyot, dirige un établissement qu’il nomme « la clinique des naissances ». Amusant, vous qui avez cinq enfants…

Laurent Gamelon : Figurez-vous que j’en aurais bien fait davantage ! Les circonstances en ont décidé autrement. Aujourd’hui, ça paraît assez fou, alors qu’autrefois, ça n’avait rien d’exceptionnel. La preuve, la carte de famille nombreuse s’obtenait à partir de cinq enfants avant. Aujourd’hui, c’est trois.

C’est une expérience exaltante de plonger dans un registre dramatique ?

C’était le premier attrait de ce projet : m’engager dans autre chose qu’un rôle comique. Ensuite, c’était l’occasion de retrouver une comédienne formidable, Fannie Outeiro, avec qui j’ai joué au théâtre dans Mariage et châtiment. Elle interprète la victime dans l’épisode.

À lire également

Section de recherches (TF1) - Mélanie Maudran : "On en saura beaucoup plus sur Sandrine en fin de saison"

Avez-vous eu autant de plaisir à retrouver Didier Bourdon pour le film Permis de construire, dont la date de sortie est encore inconnue ?

C’est toujours un plaisir de se retrouver avec les anciens du Petit Théâtre de Bouvard, que j’avais rejoint en 1983... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi