La bourse est fermée

Ces secteurs dans lesquels les salariés pourraient être amenés à travailler (encore) plus

Crise oblige, les secteurs considérés comme “particulièrement nécessaires à la sécurité de la nation ou à la continuité de la vie économique et sociale” seront davantage sollicités pour soutenir l’activité du pays. En effet, le ministère du Travail prévoit de mettre en place des dérogations en matière de durée de travail hebdomadaire dans certains secteurs. Une mesure qui devrait prendre la forme d’un arrêté ou d’un décret, selon l’entourage de Muriel Pénicaud.

Il est ainsi prévu de lister les secteurs dans lesquels le temps de travail des salariés peut augmenter “très temporairement pour faire face à cette situation exceptionnelle.” Parmi ces secteurs, on devrait notamment retrouver ceux de l’énergie, des télécoms, de la logistique, des transports, de l’agriculture, ou encore de la filière agro-alimentaire. Voici quelques exemples de dérogations qui devraient être autorisées par le texte du ministère du Travail :

Passage de 44 à 46 heures pour la durée de travail hebdomadaire autorisée sur une période de 12 semaines consécutives ;Passage de 48 à 60 heures pour le temps de travail autorisé sur une même semaine ;Autorisation du travail le dimanche ;Baisse du temps de repos compensateur entre deux journées de travail de 11 à 9h.

>> A lire aussi - Congés imposés : les questions que soulève la mesure d’urgence du gouvernement

Dans les secteurs concernés, l'éventuelle mise en place du travail dominical se fera uniquement sur la base du volontariat des salariés. Pour les heures supplémentaires, les choses se compliquent un peu. Si l'augmentation de la durée de travail hebdomadaire est occasionnelle (pendant 1 ou 2 semaines par exemple), les salariés devront se soumettre aux dérogations mises en place dans leur secteur. En revanche, “si c'est une nouvelle organisation du travail, qui dure un ou deux mois, le volontariat est requis”, précise le ministère du Travail.

Ces dérogations seront accordées par voie de décret ou d’arrêté pour une période limitée dans le temps. Nul besoin

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous voulez partir travailler aux champs ? Les modalités précisées
Un électricien invente la "majoration confinement" : 100% de plus sur la facture !
CAC40, que faire après le rebond de 23% ? : le conseil Bourse du jour
Enedis condamnée pour l’installation d’un compteur Linky chez une cliente électrosensible
Boeing pourrait relancer la production des 737 Max dès le mois de mai