Marchés français ouverture 6 h 49 min
  • Dow Jones

    35 741,15
    +64,13 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 226,71
    +136,51 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1609
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 147,92
    +1 446,32 (+2,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 506,28
    +1 263,60 (+520,69 %)
     
  • S&P 500

    4 566,48
    +21,58 (+0,47 %)
     

Ce secteur veut recruter des dizaines de milliers de personnes

·1 min de lecture

La restauration vit une véritable crise du personnel, notamment en cuisine, alors que certains restaurateurs doivent prendre des mesures drastiques pour pallier le manque d’employés.

La situation est dramatique pour certains restaurateurs. Alors que, selon Le Parisien, environ 150.000 postes sont vacants dans le secteur de la restauration, les professionnels du secteur ne parviennent plus à recruter. Une pénurie de main-d’œuvre qui touche tout l’Hexagone tandis que de nombreux salariés ont décidé de quitter le métier après la pandémie de Covid-19 et la fermeture des bars et restaurants durant des mois. Des départs que les patrons peinent aujourd’hui à remplacer.

"Le problème se pose surtout en cuisine, détaille l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih). En salle, vous pouvez embaucher de jeunes étudiants et les former, notamment dans les grandes villes. Pour être chef, second, ou commis, cela demande des compétences". Tous les types d’établissements sont touchés par le manque de main-d’œuvre, "de grands restaurants comme des petites brasseries. Tout le monde fait face et se voit obligé de se réinventer", explique de son côté le président du Groupement national des indépendants (GNI).

Certains patrons d’établissements ont ainsi décidé de fermer une journée de plus par semaine, détaille Le Parisien quand d’autres ont réduit le nombre de services ou occupent plusieurs postes en même temps. Un casse-tête pour les restaurants qui perdent ainsi du chiffre d’affaires alors que de nombreux établissements ont été durement touchés par les mois de fermeture durant les périodes de confinements mises en place en France.

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Primes, ristournes, équipements… bénéficiez-vous des mêmes avantages que les autres cadres ?
Formation : ce que prévoit exactement le gouvernement dans son plan pour les salariés et les chômeurs
Pôle emploi : nouvelle baisse du nombre de chômeurs sans aucune activité en août
L'Etat veut former plus d'un million de chômeurs en 2022
Quand le télétravail est source de tensions entre citadins et ruraux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles