La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 304,04
    -650,71 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Les sectes profitent de la crise du Covid car "la population a été fragilisée"

·1 min de lecture

La crise du Covid-19 a dopé la circulation des fausses informations et des thèses complotistes. Les discours sectaires se sont également adaptés aux angoisses nourries par les incertitudes sanitaires, exploitant de nouvelles fragilités au sein de la population. C'est ce qui ressort d'un rapport de la Miviludes daté du 22 juillet, et couvrant la période 2018-2022. La Mission interministérielle contre les dérives sectaires y note une augmentation de 40% des signalements par rapport aux chiffres de 2015. Entre mars et décembre 2020, quelque 200 saisines étaient directement liées à la crise sanitaire.

Des dérives associées aux questions de santé

"Nos associations ont constaté depuis le début de la pandémie une augmentation des signalements. On comprend bien que la population a été fragilisée [...]. Certains mouvements en ont profité", abonde auprès d’Europe 1 Marie Drilhon, la présidente de l’antenne de l'Association de défense des familles et de l’individu victimes de sectes (ADFI) dans les Yvelines. "D'autres se sont créés autour de la vaccination, du pass sanitaire et des nouvelles règlementations", pointe-t-elle.

"Dans la catégorie de la santé et du bien-être, on savait depuis très longtemps qu'il y avait toute une catégorie de personnes antivaccins, opposées aux laboratoires pharmaceutiques, etc", poursuit cette responsable associative. "Mais là, c'est vraiment ressorti au grand jour. Dans les derniers signalements que nous avons reçus, certaines personnes n'auraient jamais ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles