La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 062,39
    -235,34 (-0,69 %)
     
  • Nasdaq

    13 472,51
    -66,79 (-0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1246
    -0,0060 (-0,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    32 962,03
    -170,40 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    848,66
    -7,15 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 332,98
    -23,47 (-0,54 %)
     

Les secrets de la politique d'Emmanuel Macron au Moyen-Orient

·2 min de lecture

Experts du Levant, auteurs d'enquêtes à succès, les grands reporters Christian Chesnot et George Malbrunot passent en revue dans leur nouvel opus "Le déclassement français", les secrets d'une guerre d'influence stratégique entre Elysée, Quai d'Orsay et DSGE dans le monde arabe. Les journalistes dressent aussi un portrait décapant de "Macron l'Oriental". Extraits de cet essai qui paraît ce jeudi 13 janvier.

Auteurs de plusieurs enquêtes à succès, dont une sur les relations troubles entre le Qatar et la politique française, spécialistes du monde arabe depuis trente ans, les journalistes Christian Chesnot (Radio France) et Georges Malbrunot (Le Figaro) ont plongé cette fois-ci au cœur de la diplomatie hexagonale. De leurs deux années d’investigation et d’entretiens avec une centaine de dirigeants et d’experts de renommée internationale, ainsi qu’avec des gorges profondes au bras très long, ils présentent une analyse sans concession, d’où on réalise que la France est une puissance moyenne. Ils révèlent également de jolis scoops. Par exemple la dette hospitalière des Algériens dans l’Hexagone, les déboires d’un ambassadeur français à Téhéran ou les dessous de la guéguerre que se sont livrés Paris et Rome sur la Libye. A découvrir aussi, le fonctionnement de la cellule diplomatique de l’Elysée et le portrait de "Macron l’Oriental", l’homme qui domine les dossiers les plus complexes, qui "s’est multiplié sur tous les fronts, avec l’idée de replacer la France au centre du jeu", qui a eu des fulgurances, mais dont le "vibrionnisme" et "le culot" ont causé des dégâts. Extraits choisis de cet essai, qui sort ce jeudi 13 janvier en librairie.

La dette hospitalière des Algériens

"Les membres de la nomenklatura algérienne préfèrent se faire soigner dans l’ancienne puissance coloniale plutôt que dans les hôpitaux locaux qui se trouvent dans un état déplorable. Au cours de notre enquête, nous avons découvert qu’en plus beaucoup ne payaient pas leurs factures médicales! Même si le montant total des arriérés hospitaliers de l’Algérie vis-à-vis de la France n’est pas connu, nous pouvons révéler que la dette privée des ressortissants algériens auprès de l’AP-HP s’élevait au 31 décembre 2020 à 18.826.741,88 euros. À cela s’ajoute la dette publique, c’est-à-dire celle vis-à-vis de la Caisse nationale de l'action sociale d'Algérie, le service d’aide sociale des collectivités territorial[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles