La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 458,47
    -150,87 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    15 154,05
    +32,37 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    54 237,38
    -3 378,41 (-5,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,36
    -43,29 (-2,82 %)
     
  • S&P 500

    4 529,24
    -6,95 (-0,15 %)
     

Le secret bancaire est mille fois plus vulnérable qu'on ne le pensait avec un ordinateur quantique

·2 min de lecture

La découverte de la physique quantique a été tout d’abord une révolution conceptuelle avant de déboucher sur une révolution technologique. On peut dire qu’elle s’est étalée de 1900 à 1930 et qu’elle a mobilisé quelques dizaines des esprits les plus brillants du début du XXe siècle, aussi bien chez les physiciens, les mathématiciens et les expérimentateurs. On doit au changement de paradigme qui s’est mis en place à cette époque la technologie actuelle des lasers mais aussi, par exemple, celle de l’imagerie par résonance magnétique et bien sûr des pans entiers de l’électronique.

Des années 1930 aux années 1970, de la découverte du paradoxe du chat de Schrödinger aux travaux de John Bell et Alain Aspect, une seconde révolution conceptuelle et technologique s’est préparée et nous la voyons en cours aujourd’hui avec l’essor des technologies de l’information quantique. On attend beaucoup de celle des simulateurs et des ordinateurs quantiques bien que les avis diffèrent encore quant à savoir si ces artefacts de la noosphère vont vraiment prendre l’ascendant sur les ordinateurs classiques. La question est subtile.


Découvrez en animation-vidéo l'histoire de la physique quantique : depuis la catastrophe ultraviolette jusqu'aux promesses de l'ordinateur quantique en passant par la première et la deuxième révolution quantique avec les idées de Feynman et Peter Shor. Une animation-vidéo co-réalisée avec L’Esprit Sorcier. © CEA Recherche

Un monde d'informations quantiques fragile

Ces ordinateurs utilisent les lois du monde quantique comme celle de la superposition des états et de l’intrication pour effectuer des algorithmes manipulant non pas des bits d’informations comme le font les machines d’Alan Turing mais des qubits d’informations. Dans certains cas, on a pu montrer que ces algorithmes quantiques permettraient en théorie de résoudre très rapidement des problèmes qui pourraient prendre des siècles de calculs à des ordinateurs classiques. Par contre, il est possible et cela...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles