La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 584,46
    -325,91 (-1,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 211,29
    +5,44 (+0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 433,62
    -211,09 (-0,79 %)
     
  • EUR/USD

    1,1937
    -0,0033 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    26 341,49
    -553,19 (-2,06 %)
     
  • BTC-EUR

    16 183,24
    +853,32 (+5,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,44
    +14,84 (+4,07 %)
     
  • S&P 500

    3 619,77
    -18,58 (-0,51 %)
     

Seconde vague : "Un certain nombre de conclusions n'ont pas été tirées par le gouvernement", juge Stéphane Troussel (PS)

France 2
·1 min de lecture

Deux conseils de défense doivent se tenir les mardi 27 et mercredi 28 octobre, pour tenter de trouver des mesures afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus. "Ce que j'attends de la part du gouvernement, c'est qu'il dise la vérité aux Français. On ne peut pas être dans la situation où il y a une dizaine de jours le président de la République dit que le couvre-feu va permettre de garder le contrôle de la situation et puis dix jours plus tard un certain nombre de médecins et d'autorités scientifiques disent que l'on a perdu le contrôle de la situation", explique Stéphane Troussel, président PS du département de la Seine-Saint-Denis, invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 26 octobre.

Faut-il aller vers un reconfinement partiel ou total ? "À l'évidence, compte tenu de la dégradation de la situation et du nombre de lits de réanimations qui sont chaque jour plus nombreux à être occupés par des patients Covid-19, si des mesures supplémentaires sont nécessaires il faut les prendre. A la fois pour protéger nos concitoyens et pour protéger les soignants de cette vague qui monte", précise Stéphane Troussel.

Élargir le RSA (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi