La bourse ferme dans 44 min

SCPI Pinel et SCPI fiscale : ce qu'il faut savoir avant d'investir

Benoît LETY
1 / 1

SCPI Pinel et SCPI fiscale : ce qu'il faut savoir avant d'investir

Un produit de fin d’année. « Selon les statistiques dont nous disposons, la collecte enregistrée sur les SCPI fiscales progresse régulièrement au 3e trimestre, pour atteindre son pic lors du 4e trimestre », explique Julien Mauffrey, directeur des études de l’Aspim (1), association regroupant les gestionnaires de fonds immobiliers (SCPI, OPCI, etc.). Les SCPI fiscales sont en effet en large partie commercialisées dans les banques ou réseaux de gestion de patrimoine, lors des derniers mois de l’année, comme la plupart des produits de défiscalisation.

Différents types de SCPI fiscales

La SCPI Pinel, du nom du dispositif d’incitation à l’investissement locatif « Pinel », anciennement « Scellier » ou « Duflot », est la plus courante des SCPI fiscales. Il s’agit d’investir dans des logements neufs ou assimilés pour les louer. La réduction d’impôt Pinel est conditionnée à un engagement de location (de 6 à 12 ans) : il s’agit donc de défiscaliser sur la durée, en réduisant son impôt chaque année pendant une dizaine d’années.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : le classement des taux 2019
- Assurance vie : un avantage à la transférer vers un PER avant la fin 2019 ?
- Fraude fiscale : la traque sur les réseaux sociaux va créer un « système orwellien »