La bourse est fermée

SCPI : voici les frais prélevés par les principales sociétés du marché

Les SCPI séduisent de plus en plus de Français, notamment grâce à des rendements élevés. Ces produits d’épargne permettent aux particuliers d’investir dans la pierre en achetant des parts de parc immobilier à une société de gestion. Cette dernière s’occupe de la gestion des biens détenus en portefeuille, de percevoir les loyers et de les verser aux investisseurs, en servant une quote-part proportionnelle à leur placement.

Mais un point sur lequel on insiste moins, ce sont les frais prélevés par les sociétés de gestion sur les SCPI. Il en existe deux grandes catégories : les frais de souscription d’une part, et les frais de gestion d’autre part. Les premiers correspondent à la différence entre le prix de souscription et la valeur au moment de la sortie. En réalité, “ces frais portent mal leur nom, puisqu’ils sont appliqués au moment de la vente des parts”, souligne Paul Bourdois, cofondateur de France SCPI. C’est pour amortir ces frais qu’on recommande aux particuliers de conserver leurs parts de SCPI au moins 8 ans.

>> Notre service - Investissez dans la SCPI qui convient à vos besoins grâce à notre comparateur

Pour les frais de gestion, la situation est différente, puisqu’ils ne vous sont pas directement facturés. Ainsi, la société de gestion les prélève sur les loyers qu’elle perçoit, avant de verser les dividendes aux investisseurs. Ils n’ont donc pas d’impact sur l’argent que vous gagnez tous les trimestres. C’est pour cela que le rendement servi aux épargnants (appelé taux de distribution sur valeur de marché dans le jargon) est toujours exprimé net de frais de gestion (voir tableau ci-dessous).

Pour vous donner une idée du niveau de ces frais, France SCPI a compilé pour Capital les frais de souscription et les frais de gestion appliqués sur les SCPI par les 56 principales sociétés du marché*.

>> Retrouvez dans le tableau ci-dessous les frais prélevés sur les principales SCPI du marché

De manière générale, les frais de souscription sont compris entre 7,50% et 12%, tandis

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit agricole déprécie lourdement LCL, les bas taux d’intérêt en cause
La Nasa pourra assembler son avion supersonique silencieux
L’échec du Boeing 737MAX va porter un coup à la croissance des Etats-Unis
Amazon, Alibaba, Tencent… Nos banques sont menacées par les géants de l’Internet
Accord de fusion entre PSA Peugeot-Citroën et Fiat Chrysler pour créer le n°4 de l’auto