Marchés français ouverture 4 h 34 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 596,06
    +49,88 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,2162
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 308,70
    -82,56 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    26 085,43
    -830,78 (-3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,26
    -8,07 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Les SCPI face à la crise : faut-il encore investir dans la pierre-papier ?

·2 min de lecture

Fin 2019, des cas d’un nouveau (corona)virus font leurs apparitions en Chine. Rapidement, les cas dépassent les frontières chinoises, puis asiatiques, et la pandémie devient mondiale. Face à l’emballement des cas, les gouvernements mondiaux prennent successivement la décision de confiner les populations.  En mars, les bourses mondiales connaissent une première déflagration historique sous le poids de la pandémie. La crise du COVID, d’abord sanitaire, devient alors économique et met en difficulté toutes d'entreprises. Les SCPI sont-elles armées pour faire face à la crise ? L’immobilier : une valeur refuge Si la crise sanitaire a, un temps, cristallisé les peurs des investisseurs, les mesures d’urgence économiques inédites déployées par le gouvernement ont permis de rassurer les épargnants français. L'investissement immobilier s’entend d’un investissement de long terme. Ainsi, l’analyse des performances à court terme (deux ans) sur ce type d’investissement n’a pas d’intérêt. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) recommande d’ailleurs de prendre en considération des horizons d’investissements de 8 ans ou plus. Il paraît donc indispensable de ne pas analyser la conjoncture actuelle sous le coup de l’émotion mais de tenir compte des tendances structurelles qui soutiennent, à long terme, la valorisation des actifs immobiliers dans lesquels les SCPI investissent.   De plus, l’investissement immobilier présente une certaine sécurité. Même si elle n’est pas sans risque, la pierre-papier n’est pas aussi volatile que les marchés financiers. Elle présente même le meilleur rendement / risque sur un horizon de temps long terme, comme l’a mis en valeur l’IEIF dans son étude «40 ans de performance comparée : 1978 - 2018».  Avec l’appui de la Banque Centrale Européenne (BCE) et des fondamentaux de 2019 (taux bas...), le marché de l’immobilier Cliquez ici pour lire la suite