La bourse ferme dans 5 h 58 min
  • CAC 40

    6 301,13
    +14,06 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,75
    -0,24 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2029
    +0,0049 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 788,50
    +8,30 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    47 325,59
    -1 013,58 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 292,74
    -98,97 (-7,11 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,05
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    15 441,32
    -18,43 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,81
    +9,28 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3885
    +0,0045 (+0,33 %)
     

Des scientifiques ont identifié un signal radio venu des confins de l'espace

·1 min de lecture

Aux confins de l'Univers… et au-delà. Des astronomes ont récemment découvert "la source d'émission radio la plus lointaine connue à ce jour", annonce l'Observatoire européen austral (ESO) dans un communiqué de presse. Il s'agit d'un quasar (quasi-stellar radiosource), un astre de grande luminosité émettant des jets dans les longueurs d'ondes radio. La lumière provenant de ce quasar, baptisée P172+18, a mis 13 milliards d'années à atteindre la Terre. "Nous le voyons tel qu'il était lorsque l'Univers avait à peine 780 millions d'années", indique l'ESO.

C'est la première fois que les astronomes ont pu identifier et étudier "les signatures révélatrices de jets radio dans un quasar aussi tôt dans l'histoire de l'Univers", précise l'observatoire. P172+18 pourrait "fournir un élément de plus pour comprendre l'Univers primordial, d'où nous venons finalement nous-mêmes", a déclaré l'astronome Chiara Mazzucchelli, membre de l'ESO au Chili, qui a participé à la première identification avec Eduardo Bañados, à l'aide du télescope Magellan de l'Observatoire de Las Campanas au Chili.

À lire aussi — Un radiotélescope génère une carte de plus de 25 000 trous noirs

Les quasars ont été découverts il y a une cinquantaine d'années, ils ont été nommés ainsi par un astronome chinois. Ces objets très lumineux sont présents au centre de certaines galaxies, ils sont notamment constitués d'un trou noir hypermassif et d'un disque d'accrétion constitué de gaz et de poussière. Celui-ci "tourne autour" du trou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sanofi lance l'essai clinique de son second vaccin contre le Covid-19
Une oeuvre d'art crypto vendue 69,3 millions de dollars aux enchères, un record
L'UE autorise le vaccin contre le Covid-19 en une seule dose de Johnson & Johnson
37 % des Américains ont déjà investi suite à un tweet d'Elon Musk, selon un sondage
Les États-Unis conçoivent des armes cybernétiques ultra sophistiquées... qui se retournent contre eux