La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    35 359,38
    -609,43 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Des scientifiques récoltent un petit pactole pour ressusciter une vieille espèce de mammouth

·1 min de lecture

C'est un projet un peu fou auquel souhaite s'atteler la société Colossal, fondée par Ben Lamm, un entrepreneur en technologies et logiciels, et George Church, biologiste à la Harvard Medical School. Les deux hommes espèrent "faire avancer rapidement le domaine de la désextinction des espèces", selon un communiqué de presse de la société. Et leur première cible n'est pas des moindres : il s'agit du mammouth laineux, rapportent USA Today et CNN. Pour leur projet, les deux hommes ont déjà réussi à lever 15 millions de dollars.

Pour y parvenir, les scientifiques comptent reprogrammer de l'ADN d'éléphant avec des caractéristiques gigantesques, comme des cheveux épais et des couches de graisse, pour aider les animaux hybrides à survivre dans la toundra sibérienne. Les chercheurs ont ciblé 60 gènes qui constituent les caractéristiques distinctives du mammouth, et ils utiliseront des œufs ou des tissus d'éléphant.

>> A lire aussi - Contre le changement climatique, des scientifiques entraînent les vaches à aller aux toilettes

Colossal a déclaré lundi que son projet pourrait avoir "des effets majeurs dans la lutte contre le changement climatique". Ben Lamm a expliqué à USA Today que la réintroduction des mammouths laineux en Arctique permettra entre autres de désherber la toundra et de fertiliser les sols. Les scientifiques espèrent pouvoir reproduire des mammouths d'ici quatre à six ans. "Nous travaillons dur pour augmenter non seulement nos capacités d'édition génomique, mais aussi la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Evergrande : la colère monte en Chine contre le géant national de l'immobilier
Venezuela : avec un prix de l'électricité bas, le minage de cryptomonnaies a le vent en poupe
Le fonds d'investissement Antin veut lever 350 millions pour son entrée en Bourse
Pourquoi une vis avait été placée volontairement dans un sachet Haribo
Netflix France recherche le plus grand fan de "La Casa de Papel"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles