La bourse ferme dans 2 h 20 min
  • CAC 40

    6 624,25
    -6,90 (-0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 116,06
    -6,37 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1966
    +0,0031 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 786,90
    +10,20 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    27 756,40
    -787,95 (-2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    795,70
    +9,08 (+1,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,44
    +0,14 (+0,19 %)
     
  • DAX

    15 571,80
    -17,43 (-0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 138,07
    +28,10 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3915
    -0,0006 (-0,04 %)
     

Des scientifiques ont partiellement restauré la vision d'un aveugle

·1 min de lecture

Après 13 ans de travail, une équipe de scientifiques a franchi une étape importante dans le traitement de la cécité génétique. Les scientifiques ont utilisé une technique de pointe pour fabriquer des protéines qui captent la lumière dans un seul globe oculaire, permettant ainsi à un homme de 58 ans de percevoir certains objets à l'aide de lunettes spéciales. Il a pu voir des contours flous dans un champ de vision étroit, ce qui correspond à une restauration partielle de la vision. Les résultats — la première utilisation réussie d'un nouveau traitement — ont été publiés lundi 24 mai dans Nature Medicine.

Bien que l'équipe soit encore loin de pouvoir redonner une vision complète aux personnes atteintes de cécité héréditaire, ce petit succès est prometteur de traitements plus efficaces à l'avenir. "Ce n'est évidemment pas la fin du chemin, mais c'est une étape importante", a déclaré au New York Times José-Alain Sahel, un ophtalmologue qui a travaillé sur l'étude.

À lire aussi — Des scientifiques ont créé un embryon hybride homme-singe en laboratoire

La procédure s'appuie sur une technique de thérapie génique appelée optogénétique, qui était auparavant utilisée pour explorer le fonctionnement interne du cerveau. Les scientifiques ont déjà injecté à des animaux des virus programmés pour transformer des cellules normales en photorécepteurs, c'est-à-dire en cellules qui réagissent à la lumière.

L'équipe de José-Alain Sahel a été la première à essayer cette technique comme moyen de guérir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De Jack Ma à TikTok, pourquoi Pékin reprend le contrôle des géants de la tech chinoise
Amazon va racheter le studio MGM à qui l'on doit la saga James Bond
La SNCF dévoile le TGV du futur
Facebook et Instagram vont proposer de masquer l'affichage des 'likes'
La Russie veut lancer un vaisseau spatial capable de voyager de la Lune à Jupiter

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles