Publicité
Marchés français ouverture 3 h 25 min
  • Dow Jones

    37 798,97
    +63,86 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 865,25
    -19,77 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 404,45
    -66,75 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0633
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    16 239,56
    -9,41 (-0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 253,16
    +843,66 (+1,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 051,41
    -10,41 (-0,21 %)
     

Des scientifiques américains tentent de ressusciter le dodo, un animal disparu depuis des siècles

SCIENCE PHOTO LIBRARY

Le dodo était un oiseau assez volumineux, incapable de voler et ayant un gros appétit. Voici quelques-unes des raisons expliquant pourquoi l'espèce s'est éteinte vers 1662, soit 150 seulement après que des voiliers ont découvert l'île Maurice, cette île de l'océan Indien où vivait l'animal autrefois. Aujourd'hui, une société américaine de biotechnologie prévoit de faire revivre ce drôle d'oiseau.

Il s'agit de la troisième espèce choisie par la société Colossal Biosciences, basée à Austin, au Texas (Etats-Unis), pour ce qu'elle nomme un processus de "dé-extinction" technologique. L'entreprise américaine travaille également sur l'utilisation de l'ingénierie génomique à grande échelle pour transformer des éléphants contemporains en mammouth laineux. Un autre projet vise à ressusciter le tigre de Tasmanie.

Dans une interview accordée à la MIT Technology Review, Ben Lamm, PDG de Colossal Biosciences, a estimé que sa start-up, qui dispose d'un personnel scientifique important (dont 41 doctorants), d'un financement substantiel et de projets remarquables, pourrait provoquer des conséquences "considérables" pour la conservation des animaux mais aussi pour la santé humaine.

Pour faire revivre une espèce disparue, il faut faire appel à une technologie qui semble être tout droit sortie de Jurassic Park. On parle ici de séquençage d'un ADN ancien, de clonage et même de production d'utérus artificiels. La start-up, qui est née il y a deux ans, a également annoncé le mardi 31 janvier 2023 (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix des péages : la réponse du gouvernement à Eric Coquerel qui accuse l'Etat de "faire payer aux usagers une hausse de l'inflation"
Réforme des retraites : nouvelle journée de grève et de manifestation le 7 mars
Financement du nucléaire : vers une mobilisation de l'épargne du Livret A ?
Séisme en Turquie et en Syrie : plus de 16.000 morts, les recherches se compliquent
Vos demandes de prestations sociales bientôt facilitées, ces seniors poussés dehors par leur employeur… Le flash éco du jour