Marchés français ouverture 3 h 46 min
  • Dow Jones

    31 270,09
    -121,43 (-0,39 %)
     
  • Nasdaq

    12 997,75
    -361,04 (-2,70 %)
     
  • Nikkei 225

    28 818,41
    -740,69 (-2,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2054
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    29 122,03
    -758,39 (-2,54 %)
     
  • BTC-EUR

    41 316,32
    +552,20 (+1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    996,19
    +8,10 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    3 819,72
    -50,57 (-1,31 %)
     

#SciencesPorcs: l'autre affaire qui replace la lutte contre les violences sexuelles comme priorité de Sciences Po

·2 min de lecture

SERIE SCIENCES PO 3/3 - L’affaire Duhamel n’en finit pas de fragiliser l’école de l’élite. Après la démission de son directeur Frédéric Mion, plusieurs défis attendent l’institution. Pour sortir de la crise, la nouvelle équipe dirigeante de Sciences Po devra s'attaquer au problème des violences sexuelles révélées par le mouvement #SciencesPorcs. Troisième et dernier volet de notre série.

Faire face à la tempête. Après , le directeur de Sciences-Po, le 9 février, empêtré dans ses mensonges au sujet de "l’affaire Duhamel", la prestigieuse école doit se trouver un nouveau patron, qui devra lancer des chantiers urgents. Certes, avec Mion, le vent de la réforme avait soufflé à la rue Saint-Guillaume mais il laisse à son successeur de vraies fragilités, révélées par la crise, et de graves insuffisances dans la gestion de l'Ecole. Révélateur: la surveillance des violences sexuelles, érigée en priorité, qui s'est révélée très laxiste.

Ces derniers jours, le mouvement #SciencesPorcs a pris une ampleur sans précédent. Une vague de s'est formée à travers le pays, . Une , deux pour agressions sexuelles à Grenoble et un signalement à la justice à Strasbourg. Le mouvement n’épargne pas Paris.

Frédéric Mion s’était pourtant bien emparé du sujet, en montant dès 2015 une cellule d’écoute et de veille. La , dans un rapport publié ce 15 février: "Une vaste campagne de sensibilisation a été menée entre 2016 et 2019." Et un fascicule de "dix recommandations aux enseignants" a été distribué. Benoît Thieulin, qui dirigea l’Ecole de communication de Sciences-Po, s’en souvient et résume ce cadre strict des relations élèves-professeurs: "Les consignes étaient claires: ni alcool, ni tête-à-tête."

"Manque de rigueur"

Mais, à partir de 2019, alors qu’elle enregistre deux fois plus de signalements que d’ordinaire (72), la cellule change de visage et de stratégie: moins "activiste", note l’Inspection. La section disciplinaire, elle, est carrément "dormante"! "Lorsqu’elle est alertée par des étudiants, l’administration a tendance à traîner des pieds et cette procédure manque de rigueur", critique Arthur Moinet, élu Unef au conseil de l’IEP jusqu’en 2020. De sordides affaires en témoignent. Comme cet élève du campus de Reims accusé par trois étudiantes d’agressions sexuelles, dont un viol, entre 2018 et 2019: en juillet 2020, l’administration se contente de le suspendre pour deux[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Affaire Duhamel: l'urgence de réformer la gouvernance de Sciences Po ParisL'exercice d'équilibriste de la maîtrise des finances de Sciences Po ParisSciences Po: les "papys" font de la résistanceSciences Po: une administratrice provisoire nommée à la place de Frédéric MionPourquoi Frédéric Mion a fini par démissionner de Sciences Po