Marchés français ouverture 2 h 59 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 622,39
    -129,21 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,1965
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 873,87
    +376,62 (+1,32 %)
     
  • BTC-EUR

    53 322,66
    +2 095,01 (+4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,89
    +81,90 (+6,33 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Science et Vie : la démission massive des journalistes risque de lui “porter le coup fatal”

·1 min de lecture

Une publication centenaire pourrait bientôt disparaître, en France. En raison de "désaccords" avec son propriétaire Reworld Media, Science et Vie rapporte que 9 journalistes, dont la quasi-totalité des rédacteurs titulaires, ont démissionné du titre. Dans le détail, ces départs massifs concernent cinq titulaires, quatre pigistes, le mensuel et ses hors-séries. Ils pourraient porter "un coup fatal" à cette publication centenaire, spécialisée dans la vulgarisation scientifique, selon sa société des journalistes (SDJ).

Partis début mars, les cinq titulaires ne sont "pas remplacés", a précisé la SDJ dans un communiqué, déplorant "l'absence totale d'expertise scientifique" au sein de la rédaction survivante de huit titulaires (maquettiste, iconographes, etc.), dont un "dernier" rédacteur spécialisé, "nommé rédacteur en chef adjoint". Le travail de veille et la "quasi-totalité de la rédaction des articles" sont donc confiées aux pigistes, sans "équipe rédactionnelle interne" pour assurer la "cohésion éditoriale", estime la SDJ, qui représente aussi Science et vie junior, non impacté. En outre, "la conception et la réalisation des hors série ont été entièrement externalisées et confiées à l'agence Com'Press".

>> A lire aussi - Altice et Patrick Drahi se séparent de Libération

Cette vague de départs était envisagée depuis l'automne par des journalistes inquiets pour l'indépendance et la qualité de leur titre, menacée selon eux par Reworld, un groupe régulièrement accusé d'entretenir la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Deliveroo va débarquer au rabais à la Bourse de Londres
Facebook, Twitter, Youtube… la Russie menace d’interdire les grands réseaux sociaux étrangers
Hydrogène : avec McPhy et GE, Belfort pourrait être “pilote en France” selon Le Maire
Projetons-nous dans l’ère de l’après-COVID
Ouïghours : “bras de fer kafkaïen” des géants de la mode avec la Chine